Nokia présente son architecture 5G… déjà

CloudGestion des réseauxMobilitéOperateursOrchestrationRéseaux
6 47 Donnez votre avis

Nokia présente un système d’architecture réseau programmable, très en amont de la normalisation de la 5G.

Nokia Networks vient de dévoiler son architecture programmable 5G. Celle-ci vise à assouplir la rigidité des réseaux mobiles historiques en instaurant une gestion dynamique des accès radio et de ressources des cœurs de réseau. L’idée étant de répondre aux besoins en quasi temps réel des différents services, du trafic variant dans le temps et selon les lieux de connexion. Ce qui se traduira par une réorganisation en temps réel de la topologie du réseau, y compris au niveau du transport. Bref, d’offrir un réseau qui se réarrange de manière autonome selon les besoins du moment.

L’équipementier évoque un « système de systèmes » pour intégrer et aligner les différentes parties des réseaux en place afin d’atteindre les performances requises. Pour ce faire, Nokia s’appuie sur des technologies SDN (Software Defined Networks) pour « softwariser » les différentes fonctions du réseau que des technologies cognitives viendront orchestrer automatiquement afin d’attribuer contenus et capacités aux endroits où le réseau le réclame le plus.

Le Network-as-a-service

Nokia ne prétend pas définir à lui seul l’architecture 5G en cours de définition auprès de différentes instances dédiées (notamment à travers différents programmes européens dont 5G PPP et 5G Norma) par un ensemble d’industriels. Mais sa solution vise à préfigurer les futures offres de pilotage des réseaux qui permettront aux opérateurs de fournir à leurs entreprises clientes des fonctions à la demande selon un modèle Network-as-a-service. « Bien que la normalisation de la 5G n’ait pas encore commencé, ce concept holistique fournit une vue claire de ce que doit être la future architecture 5G, indique l’équipementier finlandais. Beaucoup de composants sont déjà en place et fonctionnent. »

Globalement, l’architecture 5G de Nokia intègre un ensemble de fonctionnalités qui permettent l’exploitation de différents services indépendants, l’optimisation de l’expérience utilisateur, l’attribution de la connectivité selon les caractéristiques du terminal, la gestion du suivi de trafic pour les services critiques (comme l’automobile connectée) ou encore la mobilité à la demande.

De nouveaux modèles économiques

« Avec notre architecture Cloud optimisée pour l’ère de la 5G, nous dévoilons une architecture de bout-en-bout qui permettra une personnalisation sans précédent et cognitive pour répondre à des exigences draconiennes de sécurité, de performance, de coût, et d’énergie », résume Volker Ziegler, architecte en chef chez Nokia Networks. De quoi ouvrir de nouvelles sources de revenus aux opérateurs puisque, selon lui, la 5G permettra « d’alimenter la croissance économique grâce à de nouveaux modèles économiques dans tous les secteurs verticaux ».


Lire également

Ericsson va coordonner la 5G
Le projet Fantastic-5G définit la future interface de connexion pour la 5G
La 5G génèrera 65 milliards de dollars pour les opérateurs en 2025

crédit photo © Gustavo Frazao- shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur