Nokia signe son retour sur le marché des smartphones et tablettes

MobilitéProjetsSmartphonesTablettes
2 24 Donnez votre avis

La marque Nokia va faire son retour sur le marché des téléphones mobiles par l’intermédiaire de la nouvelle entreprise HMD.

Nokia vient d’annoncer son retour sur le marché des smartphones et tablettes. Un secteur qu’il a quitté (sans toutefois en délaisser les développements) après avoir revendu son activité mobile à Microsoft en 2014. Mais il s’agit d’un retour indirect, par l’intermédiaire de HMD global Oy (HMD), une société créée pour l’occasion par Arto Nummela, auprès de qui Nokia Technology commercialisera les licences de ses technologies mobiles.

Parallèlement, HMD vient également d’acquérir la licence d’exploitation de la marque Nokia, détenue par Microsoft jusqu’en 2024, ainsi que plusieurs design. La nouvelle entité entend s’en servir pour vendre ses futurs features phones (téléphones basiques) alors que l’éditeur de Redmond a préféré jeter l’éponge (temporairement en tous cas) sur cette activité mobile. HMD annonce vouloir investir 500 millions de dollars au cours des trois prochaines années dans le marketing des futures téléphones et tablettes estampillées Nokia.

Microsoft clarifie sa stratégie mobile

Une initiative qui permet à Microsoft de clarifier sa stratégie en tant que constructeur mobile. Outre l’accord passé avec HMD, la firme de Redmond cède ses actifs à FIH Mobile Ltd, une filiale du groupe Hon Hai/Foxconn Technology Group. Pour un montant total de 350 millions de dollars. Ce qui n’empêchera pas l’éditeur de Windows de poursuivre l’exploitation en propre de terminaux haut de gamme sous Windows 10 Mobile avec les Lumia 650, Lumia 950 et Lumia 950 XL et les téléphones conçus par des partenaires OEM (Acer, Alcatel, HP, Trinity et VAIO), rapporte ITespresso.fr. Et, probablement à l’avenir, sous la future offre Surface Phone.

Un accord qui permet à Microsoft de se débarrasser de son usine vietnamienne de production de terminaux récupérée par FIH. Les 4500 salariées « seront transférés » ou « auront l’opportunité » de rejoindre soit FIH soit HMD, indique Microsoft. Il sera intéressant de voir si la marque Nokia a encore une influence sur le marché mobile, particulièrement sur celui des téléphones de base dont les ventes s’effritent d’année en année face à des smartphones aux tarifs toujours plus accessibles. Tout le talent de Arto Nummela, fin connaisseur du dossier (en tant qu’ancien responsable de Nokia puis en tant que directeur de la division Microsoft Mobile Devices pour la région Asie – Moyen Orient – Afrique), ne sera pas de trop.


Lire également
Microsoft place l’avenir de ses téléphones entre les mains de Foxconn


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur