Régulations

Nokia s’intéresse de moins en moins au CDMA (Asie, USA)

90mobilefuture
0 0 Donnez votre avis

Le géant finlandais, 3è sur ce créneau de marché, ne créera pas de joint-venture avec Sanyo autour de cette norme mobile utilisée en Amérique du Nord et en Asie

« A long terme, c’est un marché qui va diminuer », souligne à Reuters Kai Oistamo, directeur de la branche Combinés de Nokia. La position du fabricant semble tranchée: le CDMA, norme mobile utilisée en majorité en Amérique du Nord et en Asie n’est plus une priorité. Première conséquence de ce retrait progressif, Nokia abandonne l’idée de créer avec le japonais Sanyo, une co-entreprise autour de la production de combinés à cette norme. Ce projet avait été annoncé en février dernier (lire notre article). « Il s’agit d’une décision de gestion purement pragmatique et nous nous séparons bons amis », poursuit Kai Oistamo. Nokia a expliqué que les conditions de ce partenariat n’étaient pas satisfaisantes. En plus d’un coût jugé prohibitif, des développements récents indiquent, selon le finlandais, que les marchés émergents de l’activité CDMA sont plus difficiles. Nokia devra provisionner dans ses comptes du troisième trimestre une charge de restructuration de 150 millions d’euros liée à cette décision mais assure que l’évolution prévue de ses activités dans le CDMA devrait avoir un impact positif sur ses marges d’exploitation. Pour autant, le géant finlandais affirme qu’il continuera à commercialiser des combinés Nokia sur le marché nord-américain, où la technologie CDMA est répandue. Il ajoute étudier les options possibles pour ses activités liées à cette technologie après l’abandon du projet avec Sanyo. Le marché du CDMA occupe environ 20% de part de marché mondial des téléphones mobiles pour 28 milliards de dollars de revenus avec 300 millions d’abonnés (450 millions en 2010). Mais malgré sa combativité, Nokia n’occupe que la troisième place de ce marché. Ce qui explique aussi sa décision.