Christophe Delaye prend la direction du SI de Numericable-SFR

DSIGouvernanceOperateursProjetsRégulationsRéseaux
2 109 Donnez votre avis

Ancien responsable des achats de SFR, Christophe Delaye aura la lourde tâche d’unifier et simplifier les SI du groupe.

Six mois après sa nomination comme PDG et deux mois après la présentation de la stratégie industrielle du groupe, Michel Combes vient de marquer le groupe Numericable-SFR de son empreinte avec la réorganisation du comité exécutif de SFR.

Une réorganisation structurelle et humaine. Côté structure, l’exécutif se réorganise autour de trois pôles : commerce, opérations et support. Côté humain, l’opérateur subit une forte secousse avec des départs et des promotions internes. A commencer par le départ d’Eric Denoyer. Remercié « très chaleureusement » par Michel Combes, l’ancien directeur général rejoint le conseil d’administration de SFR le temps d’assurer la continuité des activités de l’entreprise. En attendant la nomination de son successeur « courant janvier », la direction sera assurée par l’actuel président du conseil d’administration.

Un ancien responsable achats à la tête du SI

Eric Denoyer n’est pas le seul à être victime de la réorganisation. Olivier Urcell, anciennement DSI de SFR, quitte également la société, à peine un an après la constitution du précédent « comex ». Il est remplacé par Christophe Delaye. Entré chez SFR en 1998 au sein de la direction Réseau avant de devenir responsable des régions Nord et Est en 2004. Ce diplômé de Polytechnique et de Supélec qui a commencé sa carrière chez Thomson CSF (Thales aujourd’hui), a gravi les échelons au sein de l’opérateur en passant par la direction de l’IT, des services hébergés de SFR Business Team puis en tant que DSI du marché grand public. Depuis 2013, il officiait en tant que directeur des produits et, selon son compte LinkedIn, avait pris la direction des systèmes informatique du groupe en décembre dernier déjà.

L’arrivée d’un ancien responsable des achats n’est pas forcément un signe apaisant pour les fournisseurs tétanisés par les méthodes d’Altice, la maison mère de Numericable-SFR en recherche d’optimisations économiques maximales. L’unification et la simplification des SI de SFR, Numericable et Telindus figurent notamment parmi les points stratégiques de réduction des dépenses. A l’occasion du rachat de SFR, le dirigeant d’Altice, Patrick Drahi, annonçait sa volonté de diviser par trois les coûts de l’IT. Un an plus tard, la refonte du SI était toujours au point mort. Christophe Delaye aura probablement la lourde tâche de rationaliser les systèmes d’information après que son prédécesseur se soit épuisé à réorganiser les équipes autour de réinternalisation des services en 2015.

Un comité « convergence télécoms-contenus »

Olivier Urcell n’est pas le seul à quitter l’entreprise. François Rubichon laisse la direction des ressources humaines à Florence Cauvet qu’il avait lui-même recruté. Thierry Lemaître reste pour sa part à la direction des Finances. Régis Turrini, avocat qui a navigué entre les services de l’administration (dernièrement à la tête de l’Agence des participations de l’Etat) et le privé (notamment chez Vivendi pour superviser les fusions-acquisitions) prend le secrétariat général du pôle Support. Il y est secondé par Jérôme Yomtov en tant que délégué qui reste néanmoins « directeur auprès du Président ». Philippe Le May conserve également ses responsabilités exécutives à la division réseaux. Pascal Rialland et Eric Klipfel, anciennement directeurs des activités Entreprises et Grand public respectivement, sont promus au groupe Altice pour y poursuivre leurs fonctions. L’activité Entreprise est désormais sous la responsabilité exécutive de Guillaume de Lavallade (précédemment directeur des relations clients B2B) et la partie Opérateurs sous celle d’Eric Pradeau qui conserve donc son rôle. Comme celle du directeur général, la nomination d’un exécutif pour la division grand public est attendue « dans les jours qui viennent ».

« La nouvelle équipe incarne une nouvelle étape majeure pour la réussite de notre projet industriel : faire de SFR le leader du Très Haut Débit et des Contenus », commente Michel Combes. Dans ce cadre, un comité « convergence télécoms-contenus » est créé sous la responsabilité du PDG de SFR et d’Alain Weil, président de NextRadio TV, désormais codétenu par Altice (via Groupe News Participation). Ce comité réunira les représentants de SFR et de l’ensemble des média du groupe de Patrick Drahi (Libération, L’Express, NextRadio TV…). « SFR poursuivra massivement les investissements dans les réseaux pour offrir les meilleurs débits fixes et mobiles, et dans les contenus pour offrir les meilleurs services à nos clients, sur tout le territoire », ajoute Michel Combes. Le groupe devrait annoncer des résultats « positifs » pour le quatrième trimestre 2015 avec la relance des ventes mobiles, stoppant ainsi l’hémoragie des clients, et le succès de l’offre de VOD Zive avec 1 million de souscriptions franchies. Le nouveau comité exécutif devra confirmer cette tendance dynamique en 2016.


Lire également
Le DSI de Numericable arrive chez SFR pour réduire les coûts de l’IT
Patrick Drahi (Numericable) : « Simplifier l’informatique de SFR »
La CFE-CGC inquiète sur le malaise social chez Numericable-SFR


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur