Nouveau bridage de la charge des batteries du Galaxy Note 7

ComposantsMobilitéPoste de travailSécuritéSmartphones
2 7 Donnez votre avis

Samsung va lancer une nouvelle mise à jour logicielle de son Galaxy Note 7 pour en limiter la charge de la batterie afin d’éviter les risques d’explosion et de blessures.

Samsung va effectuer une nouvelle mise à jour par les airs (OTA) de son Galaxy Note 7. Cette deuxième opération de mise à niveau après celle opérée en septembre dernier devrait intervenir à partir du 31 octobre prochain. Comme la précédente, elle vise à limiter le chargement de la batterie du smartphone à 60% de sa capacité. Une initiative visant à réduire les risques de surchauffe et d’explosion de l’appareil.

Samsung a décidé de mettre fin à la commercialisation du Note 7 et a lancé un programme de récupération et d’échange, tant pour la première génération du terminal haut de gamme, que pour la seconde qui était censée corriger les problèmes précédemment constatés. Mais il semble que nombre de clients ne souhaitent pas se séparer de leur terminal flambant neuf. Seuls les deux tiers des Note 7 auraient ainsi été récupérés en Europe. Or, « notre priorité absolue reste la sécurité des clients », a déclaré Conor Pierce, responsable de Samsung Mobile pour le Royaume-Uni et l’Irlande.

La sécurité avant tout

Même si aucune nouvelle explosion du Note 7 n’a été reportée après la décision de Samsung de remiser son produit phare aux oubliettes des catastrophes industrielles, la mise à jour logicielle s’inscrit donc comme une mesure de sécurité pour les clients récalcitrants. Le constructeur coréen entend surtout profiter de l’occasion pour leur faire prendre conscience des risques qu’ils encourent à poursuivre l’utilisation du smartphone jugé défaillant. « Cette nouvelle mise à jour logicielle de la batterie est spécifiquement conçue pour rappeler à tous les clients du Galaxy Note 7 de remplacer leur appareil dans les meilleurs délais possibles », insiste le responsable local.

Ne doutons pas de sa sincérité, d’autant que des cas de blessures ont été rapportés en Amérique du Nord et certaines explosions du Note7 ont provoqué des dégâts matériels conséquents (une voiture partie en fumée notamment). Mais prévenir de potentielles surchauffes de l’appareil vise aussi limiter la casse financière pour Samsung. Le constructeur estime aujourd’hui à 5,3 milliards de dollars les pertes dues à cette catastrophe industrielle. Une facture qui pourrait s’alourdir au fil des des procédures judiciaires qui commencent à émerger aux États-Unis. Humains, matériels ou financiers, Samsung n’a pas fini de payer les conséquences de l’échec du Galaxy Note 7.


Lire également
Le Samsung Galaxy Note 7 toujours vendu en Chine
Samsung échange les Galaxy Note 7 dans les aéroports
Galaxy Note 7 : Samsung conseille de ne plus les utiliser

Photo credit: portalgda via Visual hunt / CC BY-NC-SA

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur