La nouvelle version de Windows 10 parée au décollage

LogicielsOSPoste de travail
2 24 2 commentaires

Fall Update, la première mise à jour cumulative majeure de Windows 10, pourrait arriver dans le courant de la première semaine de novembre.

La prochaine mise à jour majeure de Windows 10 devrait arriver en novembre, peut-être dans le courant de la première semaine. Connue sous le nom de code Threshold 2 (TH2), elle sera officiellement qualifiée de Windows 10 Fall Update (mise à jour d’automne), croit savoir le journaliste Paul Thurrott spécialiste de la plate-forme Windows. Pour la distinguer de la RTM de juillet dernier, TH2 sera identifiée en tant que version 1511 (selon l’année de réalisation, 2015, et le mois, novembre). Elle apparaîtra dans les paramètres système comme « Windows 10 November 2015 ».

[Dossier : Windows 10, un OS aux multiples facettes]

Disponible via Windows Update, « Fall Update sera distribuée comme une mise à jour cumulative et non comme une build complète », précise le spécialiste. Autrement dit, elle ne s’intègre pas dans le programme Windows Insider qui permet aux utilisateurs de bénéficier des nouveautés proposées par Microsoft au fil du développement de l’OS et d’en faire remonter les bugs (ou suggestions d’amélioration). Les utilisateurs de Windows 10 RTM pourront ainsi effectuer la mise à niveau vers Fall Update sans avoir à installer les mises à jour intermédiaires. D’autre part, Fall Update constituera la version de base de Windows 10 pour les systèmes qui basculeront depuis Windows 7 ou 8.x. Il ne leur sera pas possible de revenir, si le besoin s’en faisait sentir, à la version de juillet.

Améliorations dans Cortana, Edge…

Au menu des nouveautés, il faut s’attendre à voir apparaître les développements de la dernière version de test estampillée Build 10565. A savoir, de nouvelles fonctionnalités pour l’assistant vocal Cortana (utilisation avec des comptes locaux, rappel des rendez-vous d’agenda confirmés par e-mails, gestion de la messagerie…) et des améliorations pour le navigateur Edge (synchronisation des favoris, prévisualisation des pages par survol des onglets… mais pas la prise en charge des extensions HTML et Javascript annoncée pour la version Redstone en 2016). Les fonctionnalités de communication de Skype devraient également apparaître dans la nouvelle application de messagerie universelle de Windows 10.

Des améliorations de l’interface utilisateur sont également attendues (nouvelles icônes, couleur dynamique de la barre des titres selon le contexte…). Windows 10 1511 devrait également améliorer la gestion de la mémoire utilisée par le processeur afin de proposer une meilleure réactivité des applications ouvertes. Notons enfin que les utilisateurs devraient pouvoir activer la mise à jour de Windows 10 simplement en renseignant la clé d’activation de leur version de Windows 7 ou 8.x conformément au correctif apporté dans la build 10565.

Nouvelle vague d’adoption ?

L’arrivée de Windows 10 Fall Update (un nom qui ne devrait cependant apparaître nulle part dans les appellations commerciales) engagera peut-être une nouvelle vague d’adoption de l’OS de Microsoft. Début octobre, ce dernier revendiquait 110 millions d’installations de son dernier OS. Un taux d’adoption alerte (comparé au décevant Windows 8), mais loin du milliard de terminaux équipés que vise l’éditeur à l’horizon 2018. L’arrivée de la version mobile de Windows pour smartphone en décembre prochain (si tout va bien) devrait contribuer à se rapprocher de cet objectif.


Lire également :

Correctifs cumulatifs de Windows 10 : le bon compromis, selon Microsoft
Une pétition contre les mises à jour forcées de Windows 10
Windows 10 s’installe tout seul sur les PC des utilisateurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur