Numericable-SFR a perdu 134 antennes 4G en juin

4GGestion des réseauxMobilitéOperateursRégulationsRéseauxSurveillance
2 0 Donnez votre avis

Une erreur de comptage fait régresser la couverture 4G de SFR en 800 MHz. Free frôle les 4000 sites activés au 1er juillet.

Que s’est-il passé chez Numericable-SFR ? Son parc de sites 4G activées a régressé. Entre le 1er juin et le 1er juillet, il est passé de 3 475 à 3 341, soit une « baisse » de 134 point d’accès en service alors que dans le même temps, 17 nouvelles antennes ont été déployées (mais pas allumées) pour un total de 4430 points hauts. Le recul porte essentiellement sur les accès en 800 MHz avec 3 099 supports en services début juillet contre 3 234 un mois plus tôt. Il s’agit en fait d’une « erreur » de comptage précédent. « La baisse constatée en juin pour Numericable-SFR (- 134 sites par rapport au mois dernier) traduit un correctif transmis par l’opérateur », indique l’ANFR (Agence nationale des fréquences) dans son communiqué.

SFR confirme son correctif. « Nous n’avons pas perdu d’antennes, elles étaient sur le point d’être activées, nous a précisé l’opérateur. Elles seront activées dans les prochaines semaines. » Il faut en effet rappeler que l’ANFR établit son observatoire mensuel du déploiement des réseaux mobiles (2G, 3G et 4G) sur la base des déclarations des opérateurs. Lesquels disposent de 18 mois pour activer une antenne qui a reçu une autorisation d’émettre de cette même agence. Une erreur qui, si elle était amenée à se répéter, pourrait jeter une suspicion sur la crédibilité de l’observatoire portant sur l’infrastructure en service.

Free maintient son écart avec SFR

Toujours est-il que les difficultés de comptage de SFR profitent indirectement à ses concurrents qui creusent un peu plus l’écart. A commencer par Free qui confirme désormais sa 3e place avec 3 991 sites activés pour 6 346 autorisés (tous sur l’unique fréquence qu’il possède de 2600 MHz). Soit respectivement 313 et 82 nouveaux sites. Free est décidément en forme et se rapproche sensiblement des deux leaders de la couverture 4G en France. Bouygues d’une part avec 6 665 antennes allumées (+28) et 7 488 validées (+20), pour l’essentiel dans la bande des 1 800 MHz grâce à la ré-allocation des fréquences 2G; et Orange d’autre part, également très actif, avec 7 591 sites activés (+110) et 8 366 autorisés (+75).

Au final, le nombre total de sites 4G en service s’élève à 17 718. Soit un taux de progression de 1,2% doublé par rapport à celui des 20 944 points de connexion qui ont reçu une autorisation d’exploitation (+0,6%) en un mois. Dans les faits, puisqu’un support peut comporter plusieurs antennes, 21 700 émetteurs 4G sont en service sur le territoire français (dont 112 par OPT en Nouvelle-Calédonie) et 26 781 sont autorisés au 1er juillet.

[Article mis à jour à 17h45]


Lire également
4G : Free a le premier réseau 2600 MHz de France… sur le papier
4G : 80% de la population couverte en France début 2015
L’ARCEP amorce les enchères des fréquences 700 MHz

crédit photo © Detchart Sukchit – shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur