Télégrammes : Nutanix diffère son IPO, Deutsche Telekom retient T-Mobile, Facebook en prison

CloudDatacentersLegislationOperateursRégulationsRéseauxVirtualisation
2 3 Donnez votre avis

Le gouvernement recule sur la réforme du travail ? Ça tombe bien : Deutsche Telekom en fait de même sur la vente de T-Mobile US et Nutanix l’imite sur son introduction en bourse.

IPO : Nutanix recule. Selon CNBC, qui cite des sources anonymes présentées comme proches du dossier, Nutanix aurait décidé de reculer son introduction en bourse, prévue à l’origine pour ce début d’année. L’opération serait reportée au second ou au troisième trimestre de l’année, voire plus tard. Le spécialiste de l’hyperconvergence attendra des conditions de marché plus favorables. Comme le rappelle CNBC, 7 des 10 dernières valeurs technologiques à avoir bravé les frimas boursiers sont aujourd’hui cotées en dessous de leur cours d’introduction. Plus significatif encore pour la société spécialiste de technologies pour datacenters, ses homologues Nimble Storage et Pure Storage ont perdu respectivement les trois-quarts et 25 % de leur valeur depuis octobre dernier. Voilà plus de trois mois qu’aucune société Internet ou éditeur de logiciel ne s’est risqué à se lancer dans une IPO. En décembre dernier, Nutanix a déposé son document d’introduction auprès du gendarme de la bourse américaine, la SEC (Securities and Exchange Commission). Le fournisseur expliquait vouloir placer pour environ 200 millions de dollars de titres sur le Nasdaq (sous le symbole NTNX). Lors de sa dernière année fiscale, Nutanix a réalisé 241 millions de dollars de chiffre d’affaires, pour une perte de 126 millions.

La vente de T-Mobile suspendue. Selon Reuters, Deutsche Telekom aurait suspendu le processus de vente de sa filiale américaine, T-Mobile US, afin de participer à de futures enchères sur l’attribution de fréquences radio. A la fin du mois de mars, la Federal Communications Commission doit en effet lancer une procédure d’attribution de radiofréquences, procédure qui pourrait durer des mois. « Durant cette période, il n’y aura aucune fusion ou acquisition dans le secteur des télécoms aux Etats-Unis », explique une des sources anonymes interrogée par nos confrères. Les participants à l’enchère ne sont en effet pas autorisés à s’engager dans des partenariats ou des fusions durant les semaines qui précèdent et suivent la procédure officielle. T-Mobile, détenu à 65,4 % par l’opérateur allemand, a prévu de mettre jusqu’à 10 Md$ sur la table pour s’offrir les fréquences basses qui seront proposées. Rappelons qu’Iliad, la maison mère de Free, avait un temps été intéressé par l’opérateur mobile américain, avant de renoncer faute d’accord sur le prix de vente avec le conseil d’administration de Deutsche Telekom.

Un VP de Facebook se fait de nouveaux amis… en prison. La police brésilienne a appréhendé le vice-président de Facebook pour l’Amérique latine, Diego Dzodan, en raison du refus répété du réseau social « de se conformer aux ordonnances judiciaires » portant sur des enquêtes sur le crime organisé et le trafic de drogue. La police brésilienne, qui a arrêté Diego Dzodan à l’aéroport de Sao Paulo, indique que l’affaire concerne l’accès à des messages WhatsApp, l’application de messagerie instantanée propriété de Facebook, dans le cadre d’une enquête sur un trafic de drogue dans l’état du Sergipe (situé à l’est du pays). En décembre dernier déjà, un juge brésilien avait suspendu l’usage de WhatsApp pendant 12 heures, l’entreprise américaine ayant refusé de se soumettre à deux ordonnances judiciaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur