Nvidia double les capacités de son offre VDI Grid

CloudComposantsDSIIAASPoste de travailProjetsServeurs
Nvidia Grid 2
3 2 Donnez votre avis

Grid 2.0 de Nvidia propose une puissance doublée, mais également un support des serveurs lame et des machines virtuelles fonctionnant sous Linux.

Nvidia Grid est une solution VDI (Virtual Desktop Infrastructure) permettant de disposer d’un bureau en mode Cloud capable d’exécuter des tâches 3D lourdes.

Cette offre monte aujourd’hui en puissance, avec de nouveaux GPU, plus puissants que précédemment, mais également de nouveaux formats et un support des OS amélioré. C’est la vague Grid 2.0.

Commençons avec la sortie de la carte Tesla M60, qui comprend deux GPU pour un total de 4096 cœurs CUDA et 16 Go de RAM. Elle permettra d’offrir jusqu’à deux fois plus de puissance que précédemment par machine virtuelle, ou de piloter le double d’utilisateurs : 32 au maximum. À cet effet, 36 flux H.264 en 1080p peuvent être émis simultanément par cette carte.

Autre annonce, celle de la carte Tesla M6, au format MXM. Plus compacte, elle pourra ainsi intégrer des serveurs lame. Au menu, 1536 cœurs CUDA, 8 Go de mémoire vive, 18 flux H.264 1080p (16 utilisateurs maximum).

Support des machines virtuelles Linux

Des avancées sont aussi présentées du côté logiciel. Les vGPU proposent maintenant le support de CUDA, permettant leur exploitation dans le cadre de calculs massivement parallèles. Grid 2.0 n’est donc plus seulement utilisable pour de la 3D, mais aussi pour du HPC.

Autre avancée, le support des machines virtuelles Linux, qui rejoignent Windows dans le catalogue des OS compatibles Grid. À ce propos, signalons le support de Windows 10. Enfin, chaque VM pourra piloter un maximum de 4 écrans en 4K.

À lire aussi :
Nvidia GeForce GTX Titan X : 7 téraflops dans une carte graphique
Résultats : Nvidia progresse, malgré un marché PC atone
Cartes graphiques dédiées : Nvidia écrase AMD


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur