Nvidia s’associe avec Bosch sur la voiture autonome

ComposantsMobilitéPoste de travailProjets

Nvidia va aider l’équipementier Bosch à intégrer son processeur Xavier dans des solutions de conduite autonomes des véhicules de demain.

En 2030, 24 millions de voitures circuleront de manière entièrement autonome dans le monde, selon le cabinet Berg Insight. Et 43 millions de véhicules semi-autonomes. Un marché en devenir sur lequel l’industrie IT a bien l’intention de se développer. Notamment les fabricants de processeurs dont les solutions s’inscriront comme autant de cerveaux chargés de prendre le relais du conducteur pour piloter les véhicules. C’est particulièrement le cas de Nvidia.

Le concepteur des Tesla, Tegra et autre GeForce, marque des points sur ce terrain. Il vient de signer un accord de développement avec l’équipementier allemand Bosch, l’un des plus importants fournisseurs de composants pour l’industrie automobile mondiale. Les deux entreprises vont s’attacher à développer un système de navigation autonome pour les futurs véhicules qui seront, peut-être, dépourvus de volant et autres interfaces de commandes manuelles.

Xavier aux commandes

Le développement entend s’appuyer sur Xavier, le processeur ultra puissant que Nvidia a dévoilé en septembre 2016. La puce intègre 8 cœurs ARM 64 bits, un GPU de 512 cœurs CUDA de la génération Volta, une flopée d’entrées-sorties, la gestion de la vidéo en 8K et le CVA (Computer Vision Accelerator). Le tout assuré par une puissance capable de traiter 20 000 milliards d’opérations par seconde avec seulement 20 Watts.

Nvidia aidera Bosch à intégrer Xavier avec des composants, non spécifiés, issus de sa gamme de solution de deep learning (auto-apprentissage poussé). Lesquels permettent notamment aux constructeurs automobiles d’implémenter leur système de navigation. Nvidia propose de son côté le kit de développement DriveWorks qui couvre toutes les problématiques de circulation, du plan de route à la détection d’obstacle (piétons, signalisation…).

Cette nouvelle alliance avec Bosch succède à celle que Nvidia a précédemment signé l’an dernier avec Tesla Motors sur la plateforme Drive PX2. Autant de partenaires qui permettent à Nvidia de prendre durablement position sur un marché de la voiture autonome également convoité par Intel et Qualcomm.


Lire également
IoT : Mobileye tape dans l’œil d’Intel pour 15 milliards de dollars
Ford investit 1 milliard de dollars dans les véhicules autonomes
Un centre d’essai français pour les véhicules autonomes

Crédit photo : Mobileye

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur