Télégrammes : Obama dit oui à la voiture autonome, le 7e datacenter de Facebook, HPE France : nouveau DG, Renault et le logiciel

CloudComposantsDatacentersM2MRégulationsRéseaux
0 3 Donnez votre avis

Moins risquée – et stupide – qu’un swatting en plein état d’urgence, la lecture de nos télégrammes du soir vous permet de faire, en un clin d’œil, le tour des dernières actualités IT.

  • Feu vert pour la voiture autonome aux US. L’administration américaine vient de présenter un guide de bonnes pratiques dédié à la voiture autonome. Ce document vise à accélérer son adoption sur le territoire afin, potentiellement, de réduire les accidents de la route. Le guide comprend une quinzaine de points majeurs autour des différentes réglementations liés aux aspects techniques de ces voitures sans chauffeur en direction des acteurs de ce marché. Tesla est évidemment concerné (surtout après les accidents très médiatisés aux Etats-Unis, mais aussi en Chine, qui ont coûté la vie de passagers trop confiants dans le mode de pilotage automatique), mais aussi Uber, en tant qu’utilisateur, ou Google aux côtés des constructeurs Mercedes-Benz, Ford, General Motors, etc. Ils devront fournir au ministère des Transports (DoT) des données et informations sur leurs technologies avant les tests de mises en situation réelle. Si les technologies doivent encore être validées et si nombre de questions restent en suspens (notamment sur les responsabilités en cas d’accident), la décision américaine, paradis de la voiture s’il en est, illustre clairement le changement de paradigme que vit aujourd’hui l’industrie automobile, et la société dans son ensemble, avec les technologies IT. Et marque, d’une certaine manière, l’année zéro de la voiture autonome.
  • Un nouveau datacenter pour Facebook. Facebook vient d’annoncer la mise en route de son 7e datacenter, le 5e sur le sol américain. Situé au Nouveau Mexique, à Los Lunas, ce nouveau centre de calcul sortira de terre à partir d’octobre 2016 et devrait être opérationnel courant 2018. L’entreprise annonce que Los Lunas sera « l’un des datacenters les plus avancés au monde en matière d’économies d’énergie ». Pour cela, il s’appuiera sur les dernières réalisations de design hardware de l’Open Compute Project (OCP), gage d’optimisation de la consommation, et sur un système de refroidissement par évaporation indirecte, qui présente aussi l’avantage de protéger les serveurs des nombreuses tempêtes de sable du Nouveau Mexique. D’autre part, le centre sera alimenté à 100% en énergie renouvelable grâce aux panneaux solaires et fermes éoliennes du fournisseur PNM Resources. Une alimentation énergétique écologique qui permettra de réduire de 30% la consommation d’eau par rapport à une fourniture classique, estime le réseau social. De quoi satisfaire Greenpeace, qui a longtemps pointé du doigt l’entreprise de Mark Zuckerberg pour son utilisation d’électricité issue de centrales à charbon.
  • HPE France : Gilles Thiebaut remplace Gérald Karsenti.
    thiebaut-hpe
    Gilles Thiebaut

    Dans un communiqué, HPE France confirme une information publiée plus tôt dans la journée par The Register : Gilles Thiebaut, qui dirigeait jusqu’alors les activités européennes de HPE auprès du channel ainsi que l’activité PME, remplacera Gérald Karsenti comme directeur général de la filiale hexagonale. Ce dernier occupait ce poste depuis 2011. La transition est prévue le 1er novembre. De son côté, Gérald Karsenti demeurera président de HPE France et héritera de fonctions à l’Europe (dont les alliances stratégiques et les relations avec les OEM). Gilles Thiebaut débarque dans la filiale dans un contexte pas franchement facile : après la séparation de HP en deux, la partie professionnelle – HPE – est engagée dans la scission-vente de ses activités de services (à CSC) et d’une large part de ses logiciels (à Microfocus). Arrivé chez HP en 1997 comme gestionnaire de compte au sein de la filiale belge – son pays d’origine -, Gilles Thiebaut y a franchi tous les échelons, héritant de fonctions à l’Europe à partir de 2012.

  • Voiture connectée : Renault-Nissan rachète Sylpheo. l’alliance Renault-Nissan annonce son intention de racheter l’éditeur français Sylpheo, né en 2009 et spécialisé dans le développement logiciel (notamment sur Force.com et Heroku). Les 40 ingénieurs de la société doivent aider l’alliance à développer son expertise en matière de développement et de Cloud. « En rejoignant l’alliance, l’équipe de développeurs logiciels et d’ingénieurs Cloud de Sylpheo aura l’opportunité de travailler sur la prochaine génération de voitures connectées et sur d’autres technologies avancées », a expliqué Ogi Redzic, le vice-président de Renault Nissan en charge des véhicules connectés et des services de mobilité. Sylpheo sera plus particulièrement en charge de développer les applicatifs pour la plate-forme dédiée à la voiture connectée. Son Pdg devient le directeur technique de l’initiative de l’alliance en matière de véhicules connectés et de services de mobilité .Cette acquisition, dont le montant n’a pas été dévoilé, fait partie d’un plan plus global de l’alliance visant à recruter 300 experts en technologies afin de se renforcer sur ce segment clef pour le développement de véhicules autonomes. Renault et Nissan prévoient de lancer plus de 10 nouveaux modèles dotés de fonctions de conduite autonome d’ici à 2020.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur