Objenious prend l’autoroute des vacances de la Sanef

ComposantsM2MMobilitéOperateursPoste de travailProjetsRéseauxTablettes

Objenious va opérer 250 objets connectés aux infrastructures autoroutières de la Sanef. Objectif : répondre en quasi temps réel au bien être des voyageurs.

Si vous prenez l’autoroute des vacances cet été vers l’Est de la France, il est possible que vous vous connectiez, sans le savoir, au réseau d’Objenious, la filiale de Bouygues Telecom qui opère les objets connectés sur son réseau Lora. A travers un communiqué commun, l’opérateur vient d’annoncer un partenariat avec la société Sanef d’exploitation d’infrastructures autoroutières afin d’en optimiser la gestion.

Dans ce cadre, 250 capteurs reliés à Internet (IoT) via le réseau bas débit et longue portée d’Objenious sont déployés depuis le début du mois sur 80 km d’autoroute près de Reims. On en trouvera aussi bien sur les axes de circulation que dans les stations essence et airs de repos. Les objets permettront la remontée rapide d’informations dans des cas aussi variés que des chocs de véhicules sur les balises de sécurité et autres cônes de balisage (qui, déplacés, pourraient paradoxalement entrainer des accidents), le taux de remplissage de conteneurs de poubelles, l’ouverture des portails d’accès de service ou encore le taux de satisfaction des utilisateurs d’un service à l’aide d’un système similaire à la fameuse borne de boutons « smiley » vert, orange et rouge que l’on peut croiser dans divers lieux publics comme les gares. Mesurer à distance la consommation d’eau et le taux de fréquentation des espaces sanitaires sont également au programme. Autant de données qui, analysées et remontées en temps réel sur des tablettes installées dans les véhicules des patrouilleurs permettront de répondre plus promptement aux bien être des voyageurs qu’avec des vérifications manuelles.

1 an d’expérimentation

Qu’est-ce qui a poussé Sanef à se tourner vers Objenious pour optimiser la gestion de ses infrastructures ? La disponibilité immédiate du réseau et son architecture ouverte permettant un déploiement et une exploitation rapide, répond le gestionnaire d’autoroutes. Mais aussi la technologie bidirectionnelle bas débit et longue portée propre au protocole de communication Lora et la possibilité d’utiliser des capteurs adaptés à tout type de problématique. Avec plus de 4000 antennes déployées couvrant 30 000 communes du territoire, la filiale de Bouygues Telecom revendique en effet le premier réseau IoT de France. Et son écosystème de dizaines de partenaires est visiblement suffisamment étoffé aujourd’hui pour répondre à un grand nombre de problématiques. A celles de la Sanef, visiblement, dont les usages sur ses airs d’autoroutes constituent quasiment le microcosme d’une ville connectée.

Pour autant, comme dans nombre de projets IoT actuels, il s’agit d’une phase d’expérimentation programmée sur 1 an. « Cette collaboration prouve une nouvelle fois que l’IoT est la clé pour innover et transformer les services et usages métiers, déclare Stéphane Allaire, PDG d’Objenious. Cet engagement démontre la puissance de notre réseau national Lora et notre capacité d’innovation avec nos clients pour créer de nouveaux services dédiés, tels que ceux imaginés pour les autoroutes connectées » « L’IoT nous permettra d’apporter plus d’efficience dans nos processus de supervision des infrastructures et d’apporter un meilleur service à nos clients », soutient Lluís Deulofeu, directeur général du groupe Sanef. Qui ajoute que fort des enseignements apportés à cette première phase pilote, l’ensemble du réseau autoroutier du gestionnaire sera équipé. Vivement les vacances 2018.


Lire également
Comment Carrefour va tracer 10 000 chariots avec Objenious
IoT : Objenious part à la conquête de l’international
Pourquoi la voiture 100 % autonome n’est pas près de rouler


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur