Odroid-C1 : 35 $ pour un clone ultra rapide du Raspberry Pi

ComposantsPCPoste de travail
Odroid-C1
14 1 Donnez votre avis

L’Odroid-C1 est un nouveau clone du Raspberry Pi, proposé au même prix, mais environ 6 fois plus rapide. Une offre intéressante.

Le constructeur sud-coréen HardKernel frappe une nouvelle fois un grand coup sur la scène des cartes mères ARM low cost, avec l’Odroid-C1.

Il s’agit d’un clone du Raspberry Pi Model B+, accessible au même prix de 35 dollars, mais disposant de deux fois plus de mémoire vive et d’une puissance de calcul environ six fois supérieure.

Processeur : x5,7

Le processeur choisi pour équiper cette offre est un Amlogic S805. Il est pourvu de quatre cœurs Cortex-A5 cadencés à 1,5 GHz. Ce composant opte pour l’entrée de gamme de la technologie ARM Cortex. Il compense toutefois cette faiblesse par un nombre de cœurs élevé, et la présence d’un GPU relativement moderne, un Mali-450. Bon point, le module de décompression vidéo prend en charge à la fois le H.264 et le H.265.

La connectique comprend quatre ports USB 2.0, de l’Ethernet Gigabit (pris en charge directement par le processeur) et une sortie HDMI. Le positionnement légèrement différent de certains connecteurs rendra cette carte mère incompatible avec la plupart des boîtiers dédiés au Raspberry Pi. Heureusement, le constructeur propose des boîtiers à bas coût pour son offre.

La machine propose également un connecteur présentant 40 entrées/sorties, mais qui n’est que partiellement compatible avec celui d’un Raspberry Pi +. Bon point, la présence en standard d’une horloge RTC (il conviendra de connecter une batterie à la carte mère pour en profiter).

Stockage : x5,6

Côté stockage, vous pourrez opter pour une carte microSD. Les cartes UHS-1 sont ici supportées, avec un débit maximal de 50 Mo/s. C’est deux fois plus qu’avec le Raspberry Pi. Il est également possible d’opter pour un module eMMC de 8 Go à 64 Go. Les débits s’envolent alors, avec une bande passante maximale de 140 Mo/s.

Deux OS sont proposés en standard : Android 4.4 et Ubuntu 14.04. Les vidéos de démonstration proposées par le constructeur montrent la bonne tenue de cette machine en termes de 3D accélérée, ou de surf web. L’émulation PSP sous Android est parfaite, et la navigation web sous Ubuntu (via Chromium), relativement fluide. Le décodage de vidéos, même les plus lourdes, est bien évidemment réalisé sans soucis, une unité se chargeant d’accélérer le tout.

Une bonne affaire

D’autres clones du Pi existent aujourd’hui sur le marché. Le plus populaire est le Banana Pi. Ce dernier est toutefois battu sur tous les plans par l’offre de HardKernel, plus véloce et plus abordable.

L’HumminBoard se défend mieux, puisqu’accessible dans des configurations pouvant intégrer une puce Cortex-A9 quadricœur cadencée à 1,2 GHz, épaulée par 2 Go de RAM et un port mSATA. Cette offre demeure toutefois bien plus onéreuse : 146 dollars.

Rappelons enfin que HardKernel propose un mini Raspberry Pi à 30 dollars, l’Odroid-W (voir à ce propos notre article « HardKernel livre un mini Raspberry Pi, pour créer des objets connectés »). Ce produit ne sera commercialisé que pendant une courte période, faute d’approvisionnement suffisant pour le SoC de Broadcom. Cette machine est toutefois toujours en stock chez les revendeurs.

À lire aussi :

Le Raspberry Pi et la guerre des clones
Imagination concurrence Raspberry Pi avec une carte MIPS low cost
Raspberry Pi Model A+ : plus petit, moins cher et prêt pour les tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur