Office 2016 : collaboration et sécurité renforcées pour les entreprises

AuthentificationBureautiqueCloudCollaborationDSIEditeurs de logicielsLogicielsPolitique de sécuritéProjetsSécurité
0 0 Donnez votre avis

Pour séduire les entreprises, Microsoft dote Office 2016 de fonctions orientées collaboration. Et enrichit Outlook d’une solution de chiffrement conçue en partenariat avec Thales.

Collaboration renforcée, meilleure productivité, Microsoft France n’est pas avare de superlatifs en ce qui concerne le lancement de la version 2016 de la suite bureautique. Gwenael Fourré, directeur de la division Office chez Microsoft égrène les chiffres, « 1,2 milliard de personnes dans le monde utilisent Office, ils sont 26 millions en France ». Pour le seul Office 365, le responsable évoque une croissance de 84% du nombre d’utilisateurs de la suite dans le monde sur les 12 derniers mois et un taux un peu meilleur en France, sans pour autant donner de chiffre précis. Côté entreprise, 60% des entreprises du CAC 40 travaillent avec Office.

Avec l’arrivée d’Office 2016, Microsoft France affiche clairement son ambition de voir les entreprises monter rapidement dans le wagon. La dernière mouture de la suite sera disponible le 1er octobre pour ce marché et la migration sera transparente pour les clients Office 365. Pour les autres, le téléchargement du logiciel se fera rapidement et l’administrateur pourra choisir si l’entreprise veut des mises à jour mensuelles ou à un rythme de 3 fois par an, « toutes les entreprises ne veulent pas avoir les mêmes fréquences des mises à jour », souligne Gwenael Fourré. Les administrateurs aiment traditionnellement effectuer des tests sur les ajouts fonctionnels avant de les déployer.

Collaboratif et sécurité dans Office 2016

Pour séduire les entreprises, Office 2016 mise sur des fonctions avancées de collaboration. Gwenael Fourré met en avant des modules comme Groupe ou Planner. Le premier permet, au sein d’Outlook, d’inviter des personnes à travailler en groupe sur des documents au sein d’espaces de travail dédié. La seconde fonctionnalité cible la gestion des projets. Plusieurs collaborateurs peuvent intervenir ensemble sur un même document. Chaque modification apparaît sur l’écran des autres personnes collaborant sur le document. Skype et Bing sont intégrés à la solution. Il parle aussi de la fonction « pêle-mêle », qui embarque du Machine Learning pour aider à trier les messages. Outlook sera capable de prioriser les mails de manière contextuelle (urgent, pas urgent, etc).

Autre point important pour les entreprises : la sécurité. Au sein d’Office 2016, Microsoft a apporté des fonctionnalités de sécurité qui séduiront les entreprises comme le DLP (data loss prevention) pour éviter la fuite et le vol de données ou l’authentification multifacteur. Pour autant, la firme américaine a décidé d’aller plus loin, car comme le rappelle Laurence Lafont Galligo, directrice de la division secteur public chez Microsoft, « il s’agit du principal frein pour le développement de solutions en ligne ». Une inquiétude entretenue par les rapports houleux entre Microsoft et le gouvernement américain sur les limites de compétence territoriale du Patriot Act vis-à-vis des données hébergées à l’extérieur des Etats-Unis.

Chiffrement des pièces jointes avec Thales

En attendant les suites judiciaires (Microsoft est en appel sur ce sujet), Microsoft France a noué un partenariat avec Thales pour lancer une solution de chiffrement des pièces jointes, baptisée Cyris. Les ingénieurs de Thales se sont appuyés sur « un algorithme de chiffrement standard en le retravaillant », explique Jean-Marie Letort, VP Strategy & Marketing de la division système d’information critique et cybersécurité chez Thales. Cet outil en mode Cloud s’invite dans Outlook ; il est disponible sur n’importe quel terminal. « Les clés de chiffrement sont gérées par l’entreprise et elles répondent à un niveau de protection SBU (Strategic Business Unit) », po nctue leresponsable de Thales. Il ajoute, « cela s’apparente à un coffre-fort numérique ».

Microsoft vise clairement le marché des OIV (opérateurs d’importance vitale) et les entreprises ayant recours à des transferts de données sensibles. L’Anssi regarde avec bienveillance ce type d’initiatives, murmure-t-on du côté de Microsoft France. Aujourd’hui, Cyris for Outlook est gratuit étant en mode pilote jusqu’à la fin de l’année. Une fois passé ce délai, la tarification est encore soumise à réflexion, mais devrait osciller autour de 2 euros par utilisateur et par mois. Microsoft et Thales entendent développer rapidement cette offre à l’international.

A lire aussi :

Le ministère italien de la Défense se convertit à LibreOffice et ODF

Office 365 moins cher qu’une suite bureautique Open Source ?

Office 365 de Microsoft surpasse Google Apps dans les entreprises


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur