OLPC : Intel met un terme à sa collaboration avec le MIT

Régulations

Encore un coup dur pour Nicholas Negroponte et ses petits protégés…

Le divorce est consommé entre Intel et l’initiative OLPC. D’après le « Wall Street Journal », le géant de Santa Clara a décidé de ne plus participer au projet « One Laptop Per Child » initié par le chercheur du MIT ‘Massachusetts Institute of Technology’, Nicholas Negroponte.

Les raisons officielles de ce divorce sont floues. Intel a expliqué au journal américain « être en désaccord avec le fondateur du projet Nicholas Negroponte et vouloir lancer sa propre machine. » Mais les raisons officieuses sont nombreuses, Intel impliqué dans un autre projet semble avoir fait son choix.

La firme a en effet précisé qu’elle maintenait sa participation dans Classmate, une machine également à « bas prix » réalisée en collaboration avec un autre mastodonte américain : Microsoft (ndlr : Redmond participe également à l’OLPC).

Tandis que de son côté, le MIT estime qu’Intel ne s’est jamais vraiment impliqué dans le projet (depuis son ralliement en juin 2007) allant jusqu’à reprocher au groupe américain sa vision trop mercantile, en contradiction avec la nature humanitaire du projet. Le fait qu’Intel joue sur deux tableaux a également pesé dans la balance, le conseil d’administration de l’OLPC avait en effet demander à Intel de choisir entre le XO et le Classmate.

La relation entre le MIT et Intel a toujours été houleuse, et même le début de la vente des ordinateurs XO en Afrique et Amérique Latine, n’a pas calmé les deux partis. En 2006, Craig Barrett, chairman d’Intel n’avait-il pas qualifié l’OLPC de « gadget » ?

Le départ d’Intel en ce début 2008 arrive au pire moment pour le MIT. Rappelons que les difficultés s’accumulent pour le petit ordinateur XO dont la mission, plutôt charitable, est d’aider les pays émergents à s’équiper en ordinateurs.

Depuis le 22 novembre 2007, Negroponte est attaqué pour violation de brevets au Nigeria. Et le MIT pourrait être condamné à payer une amende de 20 millions de dollars à une entreprise locale : Lancor. (Lire notre article)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur