Open XML: revirement surprise de l’administration US en faveur de Microsoft

Régulations
0 0 Donnez votre avis

Contrairement à ce qui était attendu, une majorité des 2/3 viendrait servir
les intérêts du numéro un mondial

Ce jeudi 23 août s’est déroulé un vote au sein de la commission internationale INCITS (International Committee for Information Technology Standards) d’où on apprend que, contre toute attente, il est ressorti une majorité de votants en faveur de la normalisation ISO de l’Open XML de Microsoft : 12 voix pour, 3 voix contre et une abstention.

Il est donc clair que l’administration américaine a opéré un revirement inattendu ? les votes étaient majoritairement opposé à Microsoft lors des deux précédentes réunions du comité ? ce qui ne laissera pas de surprendre certains organismes européens notamment.

Parmi les ralliés à Microsoft, qui ont dû peser sur le vote de certains membres de l’INCITS figurent sans surprise des géants de l’écosystème de l’éditeur : Hewlett-Packard, EMC, Intel, Sony, Lexmark, et même Apple.

Ainsi qu’au sein de l’administration américaine : le Department of Homeland Security et le Department of Defense, les groupes de standardisation proches de l’administration National Institute of Standards and Technology (NIST) et GS1, et l’Electronic Industries Alliance.

Le retournement a concerné quatre votes : GS1 (le gestionnaire de la norme de produit Universal Product Code – UPC), le fabricant d’imprimante Lexmark, le NIST et le Department of Defense. En revanche, ont continué de voter contre : IBM, Oracle et Farance.

Ce votre n’entérine pas encore définitivement le processus. C’est une étape intermédiaire vers la normalisation ISO. Mais les résultats de ce scrutin affichent clairement que Microsoft a eu finalement gain de cause auprès de l’administration américaine, en faisant pression certainement très haut dans la hiérarchie, au delà du DoD (Department of Defense) – certains parlent d’intervention auprès de la Maison Blanche…

Le vote a pris l’orientation ‘Yes with comments’, une démarche logique qui est considérée comme préliminaire à la standardisation avec accord de principe, même si très officiellement au sein de l’INCITS, on rappelle qu’il ne s’agit pas d’une position finalisée.

Sauf que le bureau du comité ne se réunira qu’une dernière fois, le 29 août prochain, avant de soumettre son vote final à l’ISO (International Organization of Standardization) le 2 septembre.

On voit mal comment, dans ces conditions, le vote positif sur la standardisation d’Open XML pourra être inversé? Et surtout qui pourra faire face aux Etats-Unis qui ne vont pas manquer de faire peser leur voix au sein de l’ISO, même si dans le même temps l’Inde s’est prononcée contre?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur