Cloud

OpenStack Havana : un nouveau pas vers la maturité du cloud open source

openstack cloud open source
2 4 Donnez votre avis

La mise à jour semestrielle d’OpenStack sera la vedette de l’OpenStack Summit qui se tiendra à Hong Kong le mois prochain. Cette mouture intègre Heat outil d’administration davantage tourné vers les applications.

Agenda respecté pour la communauté de la plateforme cloud open source OpenStack, l’engagement à proposer une nouvelle version tous les six mois est tenue. La prochaine version stable, surnommée Havana, est donc annoncée et disponible.

OpenStack Havana

Pour l’OpenStack Foundation, le principal apport d’Havana est l’intégration de Heat, le nouvel outil d’administration présenté comme davantage tourné vers les applications. Plus spécifiquement, Heat dispose d’un langage de template qui permet à une application de communiquer avec le cloud afin d’accéder aux serveurs et au stockage, et d’accélérer le déploiement des instances virtuelles.

Ces fonctions d’orchestration offrent un meilleur support des environnements combinant plusieurs datacenters pour une automatisation du dimensionnement du stockage objet. Au delà du stockage des données, ce sont les capacités d’intégration du réseau, ou – plus ambitieux – du SDN (Software-defined Networking) qui sont renforcées.

Des métriques et des containers

Un autre projet a rejoint Havana, Ceilometer. Il s’agit d’un nouveau service de monitoring qui prend place dans l’outil de dashboard Horizon, afin d’offrir de meilleurs métriques sur le compute, le stockage et le réseau. De quoi accompagner la prise de décision dans Heat…

OpenStack Havana signe également l’adoption des containers pour la virtualisation. Cette approche simplifie l’usage des hyperviseurs, avec le support de KVM, Microsoft Hyper-V, VMware ESX, et Xen, mais dans un environnement de virtualisation plus efficace et moins gourmand en ressources systèmes. Par exemple, la technologie de container Docker, qui intègre Havana, simplifie le déplacement des workloads dans un système OpenStack.

L'architecture conceptuelle d'OpenStack Havana
L’architecture conceptuelle d’OpenStack Havana

Notons enfin qu’OpenStack Havana supporte désormais le cryptage SSL (Secure Socket Layer) pour le transport de données. A l’origine, la communauté souhaitait disposer de fonctionnalités HTTP cryptées, mais le principe du ‘qui peut le plus peut le moins’ s’est appliqué à ce développement. Certes, SSL n’est pas forcément utile dans cadre d’un cloud privé, mais la sécurité offerte par la plateforme s’en trouve renforcée.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes