OpenStack séduit les utilisateurs parce qu’il fait baisser les coûts

CloudIAASLogicielsOpen Source
2 67 Donnez votre avis

L’enquête réalisée auprès des utilisateurs du framework Cloud Open Source témoigne d’une augmentation des déploiements OpenStack en production. Objectif n°1 : réduire les coûts.

OpenStack publie sa huitième enquête réalisée auprès de ses utilisateurs. 388 organisations ont été interrogées sur les motivations qui les ont poussées à déployer des Cloud OpenStack. Premier constat : 72% des répondants disent avoir d’abord choisi le framework Open Source (plutôt qu’une autre alternative d’infrastructure) afin de réduire leurs coûts.

L’efficacité opérationnelle et la possibilité d’innover suivent. Les utilisateurs ont aussi choisi OpenStack pour « éviter l’enfermement propriétaire (lock-in) grâce à une plateforme ouverte et à son écosystème », et bénéficier « d’API qui alimentent un réseau mondial de Cloud publics et privés ». Attirer les meilleurs talents techniques et atteindre des objectifs de sécurité et/ou de confidentialité en gardant le contrôle de la plateforme figurent également parmi les réponses fréquentes.

Passé en production

Dans la majorité des cas, les utilisateurs d’OpenStack ont dépassé l’étape de test ou la preuve de concept. Désormais, 71% des déploiements de Cloud OpenStack sont en production ou totalement opérationnels. Une progression de 12 points par rapport à septembre 2015 (voir la copie d’écran ci-dessous).

openstack-production

Kubernetes attire

Les composants Nova (calcul), Neutron (réseau), Keystone (identité), Glance (image), Horizon (tableau de bord) et Cinder (stockage en mode bloc) sont les plus utilisés. Par ailleurs, l’intérêt grandit pour des technologies vues comme « émergentes ». C’est le cas pour les conteneurs (notamment Kubernetes comme outil d’orchestration), la mise en réseau définie par logiciel (SDN) et la virtualisation des fonctions réseau (NFV), sans oublier le bare metal (ou Cloud sur matériel nu).

openstack-technologies-emergentes

Les PME aussi

Les grands groupes ne sont pas les seuls concernés par les déploiements OpenStack. Ainsi, 25% des organisations utilisatrices emploient moins de 100 personnes (18% de 10 à 99 collaborateurs, 6% de 1 à 9 personnes). Un autre quart d’entre elles possèdent entre 100 et 999 employés. 30% ont de 1000 à 9999 salariés, 8% de 10 000 à 99 999 employés et 12% emploient plus de 100 000 personnes

Ces résultats seront précisés à l’OpenStack Summit de Barcelone, du 25 au 28 octobre prochains.

Lire aussi :

OpenStack Newton : extensif, résilient et conteneurs friendly

Rackspace racheté : quelles conséquences sur le marché du Cloud ?

L’adoption d’OpenStack fait encore débat dans l’industrie


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur