OpenVZ 7.0 : un OS pour conteneurs et machines virtuelles

CloudLogicielsOpen SourceVirtualisation
2 8 2 commentaires

La version 7.0 d’OpenVZ transforme cette solution de conteneurs en système d’exploitation autonome, capable de gérer conteneurs et machines virtuelles.

Bien avant les conteneurs LXC du noyau Linux, qui font les beaux jours de Docker, la technologie de conteneurs Virtuozzo occupait le marché. Une offre déclinée sous forme Open Source, OpenVZ.

OpenVZ propose les mêmes qualités que les autres solutions de conteneurs, à savoir un faible impact sur les ressources virtualisées. Mais aussi les mêmes limites, les environnements hôte et invité devant tous deux fonctionner sous Linux. Pour pallier ce défaut, OpenVZ intègre un hyperviseur, permettant ainsi de proposer des machines virtuelles classiques en plus des conteneurs.

La version 7.0 d’OpenVZ est de sortie. Elle se concentre sur la fusion de l’offre Open Source OpenVZ et de la solution commerciale Virtuozzo. L’hyperviseur est remplacé par KVM, une solution bien connue dans le monde Linux. OpenVZ 7.0 devient également un OS complet, via l’intégration en standard de VzLinux.

Une solution bare metal complète

Après les hyperviseurs de type 1, la communauté OpenVZ lance aujourd’hui une solution bare metal capable de gérer à la fois des machines virtuelles et des conteneurs, et ce à partir d’un même ensemble d’outils d’administration. Une approche novatrice.

VzLinux reprend une base classique, issue directement du code source de l’offre RHEL7, avec un noyau Linux de type 3.10. Ce n’est pas inédit. Rappelons en effet que VMware ESX, hyperviseur de type 1, s’appuie lui aussi sur un dérivé de l’OS Red Hat.

À lire aussi :
Red Hat accélère sur les conteneurs
Les conteneurs Hyper-V en test sous Windows 10
Ubuntu 16.04 LTS met les conteneurs au cœur du Cloud

Crédit photo : © Nmedia – Fotolia

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur