Opera booste la confidentialité du navigateur à coup de VPN

NavigateursPolitique de sécuritéPoste de travailSécurité
3 5 1 commentaire

Opera Software livre la version 32 de son navigateur web. Cette dernière met en avant le VPN de SurfEasy, qui permettra de naviguer sur Internet de façon anonyme.

Le navigateur web Opera 32 est de sortie sous Windows, OS X et Linux. Il apporte de nouvelles fonctionnalités permettant de surfer sur la Toile en toute discrétion.

Le mode de navigation privé permet de ne pas laisser de traces sur le PC lors d’une séance de surf. Mais il ne protège en rien les internautes contre le suivi de leur connexion sur Internet. Opera propose de remédier à ce problème via un VPN (Virtual Private Network). Les services de SurfEasy VPN (maintenant propriété d’Opera Software) sont ainsi proposés lors de l’ouverture d’une session de navigation privée. Et ce sous Windows et OS X.

SurfEasy n’est pas la meilleure solution VPN du marché : elle n’autorise ainsi pas le P2P. Toutefois, elle est de type ‘no log’ et valable pour 5 appareils. Et ses prix sont accessibles : gratuit jusqu’à 500 Mo de data mensuelle ; 3,99 $ par mois en illimité (avec un engagement de un an. 4,99 $ par mois sans engagement). Des fonctions antitracking sont proposées en standard par SurfEasy. Bref, du clés en main.

Meilleure synchronisation

Opera 32 apporte d’autres nouveautés, comme la possibilité de synchroniser les mots de passe entre différentes installations (desktops, pas mobiles) du navigateur, et la présence de thèmes animés, qui égaieront l’interface utilisateur du butineur.

À lire aussi :
Windows 10 : Mozilla mécontent du choix par défaut du navigateur Edge
Navigateurs web : Microsoft Edge écrase la concurrence
Dossier comparatif 2015 : quel navigateur Web choisir ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur