Opera Mini adopte deux modes de compression des données

AppsMobilitéNavigateursPoste de travail
Opera Mini
5 2 Donnez votre avis

Avec le mode High-compression, Opera Mini pourra dorénavant compresser les pages web sans en dénaturer le contenu. Une avancée intéressante.

Opera Software vient de livrer une nouvelle version de son navigateur web Opera Mini, dédiée au système d’exploitation mobile Android (vous la trouverez ici). Le butineur intègre dorénavant deux modes de compression.

Ces fonctionnalités permettent de réduire la quantité de bande passante consommée sur les réseaux sans fil, en compressant les données sur les serveurs de l’éditeur avant leur envoi vers le terminal mobile.

Le premier mode (High-compression) permet de réduire la taille des pages web, sans impacter de façon notable leur qualité de rendu. Une méthode idéale pour ceux disposant d’une confortable enveloppe de data en 4G. Le second mode (Extreme-compression) réduit la consommation bande passante au maximum, au détriment toutefois de la qualité de rendu des pages.

50 % ou 90 % de gains

Le mode Extreme-compression est identique à ce qui était proposé précédemment par Opera Mini : la taille des images est réduite et le contenu dynamique en grande partie écartée. Certains sites auront ainsi du mal à passer. En contrepartie, le taux de compression peut atteindre les 90 %.

En mode High-compression, le site sera quasiment identique à l’original, avec la préservation du contenu dynamique et des vidéos. La plupart des sites accepteront ce mode. Le gain en bande passante est toutefois plus réduit, même s’il pourra atteindre les 50 %.

À lire aussi :
Navigateurs Web : Opera cherche un repreneur
Le navigateur web Opera 26 facilite le partage de signets
Opera Mini 9 accélère la vidéo mobile pour réduire la facture data


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur