Oracle chiffre les données des machines virtuelles de VirtualBox 5.0

CloudLogicielsOpen SourceVirtualisation
4 14 Donnez votre avis

Oracle VM VirtualBox 5.0 est sorti. Au menu, paravirtualisation de Linux et Windows, chiffrement des données et support de l’USB 3.0.

Oracle livre une nouvelle version majeure de son hyperviseur desktop, VirtualBox. Oracle VM VirtualBox 5.0 apporte plusieurs nouveautés de taille, à commencer par le support de la paravirtualisation pour les OS de type Linux ou Windows (7 et supérieur).

Cette technique permet d’améliorer les performances des machines virtuelles, en simulant un jeu de périphériques virtuels optimisés pour un fonctionnement en mode virtualisé. Notez que le support du drag and drop entre une machine virtuelle Windows et le système hôte (Windows, OS X, Linux ou Solaris) est dorénavant présent. Il permettra de copier ou d’ouvrir des fichiers de façon simplifiée.

Un travail de fond a aussi été opéré afin de supporter les nouvelles instructions d’accélération des opérations de virtualisation. Sur des machines disposant d’un processeur de dernière génération, VirtualBox devrait donc se montrer plus efficace.

Support USB 3.0 et chiffrement AES… en option

VirtualBox 5.0 apporte un support de l’USB 3.0, avec d’importants gains en vitesse par rapport à l’USB 2.0. Les machines virtuelles pourront être configurées pour fonctionner en mode USB 1.1, USB 2.0 ou USB 3.0. L’application sera également capable de chiffrer le contenu des disques virtuels en AES 256 bits. Le contenu des machines virtuelles sera ainsi efficacement protégé des yeux indiscrets.

Attention toutefois, car la version Open Source de VirtualBox reste limitée à l’USB 1.1 et ne saura pas chiffrer les disques. C’est en effet au travers d’un pack propriétaire optionnel que ces fonctions avancées sont proposées. Oracle cède encore une fois aux sirènes de l’Open Core, consistant à limiter l’Open Source aux fonctionnalités essentielles pour proposer des packs complémentaires fournissant les fonctions avancées.

À lire aussi :
Résultats financiers : Oracle affaibli par un dollar fort
Base de données : Oracle menacé par l’Open Source
Oracle fête les 20 ans de Java… avec IBM

Crédit photo : © Nmedia – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur