Oracle introduit de l’intelligence artificielle dans son Cloud IoT

Business IntelligenceCloudComposantsData & StockageDSIEditeurs de logicielsERPLogicielsM2MPAASPoste de travailProjetsRéseauxVirtualisation
oracle-cloud-iot-intelligence-artificielle

Oracle enrichit son offre de Cloud IoT avec plusieurs solutions et une dose de machine learning pour tirer pleinement parti des objets connectés.

Oracle vient d’annoncer l’enrichissement de son offre Cloud dédiée à l’exploitation de l’Internet des objets (IoT). Elle avait été lancée en janvier 2016.

Après avoir présenté des solutions pour le suivi des actifs, de salariés connectés, de monitoring de flottes et de suivi de production en février dernier avec IoT Cloud Applications, l’éditeur introduit aujourd’hui des technologies d’intelligence artificielle (IA), intégrant l’auto apprentissage (machine learning), pour fournir rapidement une visibilité opérationnelle et exploiter des vues prédictives générées à partir des données remontées par les objets.

Plus précisément, quatre nouvelles possibilités sont introduites aujourd’hui sur la solution IoT Cloud proposée sous forme de Saas (Software as a Service) comme de PaaS (Platform as a service) : Digital Twin for Supply Chain Management, Digital Thread for Supply Chain Management, Artificial Intelligence and Machine Learning, et Industry Solutions Built on IoT Cloud Applications.

[Lire aussi notre dossier : La stratégie IoT des grands acteurs IT]

Digital Twin fournit une représentation numérique des équipements et différentes composantes du parc d’objets connectés. Le modèle donne accès aux données historiques, temps réel et prédictives grâce à la possibilité de réaliser des simulations.

« Cela permet aux utilisateurs distants de surveiller non seulement la santé des éléments afin d’éviter les pannes avant leur apparition, mais également d’exécuter des simulations de scénarios type ‘que se passe-t-il si ’ dans le contexte des processus métier », commente Oracle.

De son côté, Digital Thread est un framework qui permettra de nourrir automatiquement, et non plus seulement manuellement, les systèmes ERP et autres Supply Chain Management avec les données générées par les objets.

Les algorithmes d’IA et de machine learning sont mis au service des applications verticales comme la fabrication, la maintenance, le service et la logistique afin de détecter les anomalies et prédire les risques de pannes des équipements mais aussi recommander la meilleure marche à suivre pour y faire face.

Enfin, Industry Solutions Built s’enrichit de trois nouvelles solutions : Digital Field Service, une offre de maintenance prédictive et de réalité augmentée pour guider la réparation des équipements; Smart Connected Factory s’appuie sur la réalité virtuelle pour simuler l’environnement de fabrication afin de mieux prévenir les pannes et optimiser les interventions.

La solution « peut également être utilisée pour la formation des travailleurs à distance », précise Oracle; et Digital Fleet Management dédié à la surveillance des livraisons en temps réel, la gestion du risque et la synchronisation logistique.

Améliorer avant tout les capacités prédictives de l’IoT

En d’autres termes, en installant par défaut des fonctions d’intelligence artificielle et de machine learning, Oracle améliore particulièrement les capacités prédictives de ses solutions par défaut là où le développement de telles fonctions demandait des compétences particulières jusqu’à présent. Les algorithmes « prêts à l’emploi » peuvent s’appliquer pour chaque application.

L’entreprise de Redwood Shores déclare avoir plus que triplé son écosystème de périphériques IoT et d’intégrateurs au cours des six derniers mois. Mais elle reste silencieuse sur le nombre de clients.

En introduisant l’IA, Oracle espère bien démocratiser l’usage de ses solutions afin de tirer la quintessence que peuvent apporter les objets connectés.

En guise de nouvelle référence pour son Cloud IoT, Oracle vient de rajouter Mitsubishi Electric dans une dimension Industrie 4.0 et smart manufacturing, selon le communiqué.

 


Lire également
Oracle pousse Java EE vers une fondation Open Source
Oracle passe en mode startup : Cloud, Big Data, mobilité, IoT, AR/VR, IA
Les résultats d’Oracle dopés par le Cloud Computing


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur