Oracle limite les évolutions de Linux à la sécurité

CloudLogicielsOpen SourceOSPoste de travailServeurs
3 4 Donnez votre avis

Avec la branche Linux-Stable-Security, le noyau Open Source Linux se recentre sur la seule mise à jour des failles de sécurité. Une mouture bien adaptée au monde professionnel.

Sasha Levin, principal software engineer chez Oracle, vient de lancer Linux-Stable-Security, une nouvelle branche du noyau Linux. « Le but est de créer un dérivé de la branche stable qui ne contiendra que les changements corrigeant des failles de sécurité », explique-t-il.

L’objectif est ici de limiter l’apparition de changements fonctionnels au fur et à mesure de l’évolution d’une version donnée du noyau Linux. Certains utilisateurs professionnels doivent, en effet, faire face à des processus de validation assez lourds, liés à des conditions de déploiement particulières. Craignant que les mises à jour du kernel ne posent problème, ils préfèrent parfois retarder l’application des mises à jour, s’exposant de ce fait à des failles de sécurité critiques. D’où l’idée d’Oracle de limiter les évolutions aux seuls patch de sécurité.

Halte aux incertitudes

« Il n’y a aucun intérêt pour des modifications du noyau “aléatoires”, les seules exigences étant de suivre les correctifs de failles de sécurité », poursuit Sasha Levin.

Le projet Linux-Stable-Security est disponible sur git.kernel.org, avec des correctifs de sécurité adaptés à un vaste ensemble de versions majeures du noyau Linux, allant de la 3.0 à la 4.5. Chaque révision de ces kernels a été refactorisée pour ne proposer que les correctifs de sécurité, excluant ainsi toute mise à jour fonctionnelle.

À lire aussi :
ZFS – Linux : la FSF met les points sur les i
Linux 4.5 met le feu aux cartes graphiques AMD
Linux 4.6 va mettre l’accent sur les performances graphiques

Crédit photo : © AndreAnita – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur