Orange Bank vise 400 000 clients dès la première année

MobilitéOperateursProjetsRéseaux
Orange
2 208 Donnez votre avis

Dès janvier 2017, Orange Bank proposera la quasi-totalité des services bancaires à partir d’une application mobile, Internet ou dans le réseau de boutiques de l’opérateur.

En janvier 2017, Orange lancera son offre bancaire. L’opérateur historique a obtenu, la semaine dernière, le feu vert des autorités réglementaires et prudentielles françaises et européennes pour acquérir 65 % du capital de Groupama Banque. « Ce partenariat avec Groupama, étape essentielle pour Orange, donnera naissance à une offre bancaire innovante et 100% mobile répondant aux nouvelles attentes des clients : simplicité, transparence et personnalisation », a commenté Stéphane Richard, PDG d’Orange. Orange Bank sera dirigé par André Coisne et intégrée à la direction Expérience Client et Mobile Banking pilotée par Marc Rennard, directeur général adjoint d’Orange.

Compte courant, paiement, épargne, crédit, assurance… quasiment tous les services bancaires seront proposés par le nouvel entrant dès le lancement de l’offre. Déjà prévu, le crédit immobilier sera proposé dans un deuxième temps, rapporte BFM Business.

140 boutiques Orange transformées en agence bancaires

Cette nouvelle diversification des activités d’Orange en France s’inscrit dans la droite ligne des services bancaires que l’opérateur propose depuis plusieurs années dans plusieurs pays d’Afrique et du Moyen Orient avec Orange Money, et plus récemment sur le territoire national avec Orange Cash. Et montre l’ambition de l’opérateur d’investir de nouveaux territoires en s’appuyant sur son volume de 28 millions de clients mobiles et son réseau de boutiques. Ce dernier devrait être stratégique dans pour la conquête de clients. Dans un premier temps, 140 des 850 sites de distribution de l’opérateur seront habilités à ouvrir des comptes bancaires. Ils disposeront d’un « espace de confidentialité ». Les intéressés pourront également souscrire aux services bancaires d’Orange directement depuis l’application mobile et en ligne. A partir du deuxième semestre, les services seront également distribués dans le réseau Groupama et Gan, soit 3 000 points de ventes supplémentaires.

La future banque affiche son ambition. Si elle vise les 2 millions de clients « à terme », elle espère bien en convaincre 400 000 rien qu’en 2017. En comparaison, il a fallu plus de 15 ans à Boursorama, acteur historique de la banque en ligne, pour franchir ce cap. La filiale de la Société Générale vient récemment d’enregistrer son 900 000e client quasiment 20 ans après sa création.

Profiter de l’évolution réglementaire

Mais Orange Bank profitera de l’évolution réglementaire du secteur. A partir de 2017, la loi « Macron » (pour  la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques) automatisera les procédures de changement de banque pour les particuliers. Ce qui devrait favoriser la mobilité des clients entre les établissements bancaires. Une mobilité dont Orange espère bien tirer parti pour se développer sur le marché des services de banque. Selon le plan de développement Essentiels 2020 présenté en mars 2015, l’opérateur espère générer 400 millions d’euros de chiffre d’affaires de ses activités bancaires en 2018.


Lire également
L’affaire Madoff va-t-elle plomber l’ouverture d’Orange Bank ?
Orange soutient le financement participatif de KissKissBankBank
Orange se lance Cash dans le paiement mobile


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur