Bouygues Telecom remplume la mariée en offrant la 4G

4GMobilitéOperateursProjetsRéseaux
5 77 1 commentaire

Bouygues Telecom va distribuer gratuitement 150 000 SIM 4G avec 10 Go de data pendant 1 mois. Le plein de clients avant la vente ?

Bouygues Telecom veut-il faire le plein d’abonnés mobiles avant d’espérer être absorbé par Orange ? L’opérateur annonce qu’il va distribuer 150 000 cartes SIM gratuites pour tester son réseau 4G. L’offre, valable jusqu’au 3 avril, offrira 10 Go de données pendant 1 mois. Activée dans les trois jours qui suivent la commande (exclusivement en ligne), la carte « sera désactivée automatiquement au bout d’un mois », assure l’opérateur. C’est donc, a priori, sans risque d’engagement pour l’utilisateur qui pourra l’exploiter sur n’importe quel smartphone, tablette ou galet (modem-routeur LTE/Wifi) LTE. Objectif : démontrer la qualité du réseau 4G de Bouygues Telecom. « Parce que toutes les 4G ne se valent pas, Bouygues Telecom propose à tous les Français de découvrir la performance de son réseau », annonce l’opérateur. L’offre se limite à la data exclusivement, y compris en partage de connexion donc, sur l’ensemble des réseaux de l’opérateur (2G, 3G et 4G). Voix et SMS sont bloqués.

Les meilleures performances 4G

Cette offensive intervient quelques jours après la présentation à la presse des résultats 2015 de Iliad où les dirigeants ont mis en avant la rapidité du déploiement du réseau mobile de Free. L’opérateur arrivé dernier sur le marché mobile (à partir de 2012) s’était notamment illustré en avril 2015 en dépassant le nombre de sites 4G de SFR. Bouygues Telecom craindrait-il que cette communication fasse fuir ses clients chez son concurrent alors que l’on parle d’une reprise de ses abonnés par SFR (Numericable-SFR) dans le cadre de la fusion avec Orange ?

Toujours est-il que la filiale du groupe de BTP en profite pour tenter de distinguer son offre en mettant les qualités de son réseau LTE en avant. Lequel, selon les mesures de nPerf au 4e trimestre, obtiendrait un taux de connexion de 81%, un affichage moyen de 2,3 secondes par page et une vitesse d’envoi de fichier (upload) de 8,7 Mbit/s en moyenne. Les meilleurs résultats de l’application de mesure de performance. Premier à activer la 4G massivement en octobre 2013 (sur 63% de la population), Bouygues Telecom a longtemps dominé la couverture LTE en France avant de se faire rattraper par Orange. Alors que ce dernier revendique 80% de la population couverte en début d’année, Bouygues en compte aujourd’hui 75%. Au 1er mars, selon l’ANFR (Agence nationale des fréquences), Bouygues Telecom comptait 7 303 sites 4G activés contre 8 612 pour Orange (devant Free, 5 991, et SFR, 4 951).

Richard et Bouygues chez Macron

Une infrastructure qu’Orange devra néanmoins céder, en partie à Free qui se montre en toute logique le plus intéressé pour étoffer son réseau, s’il souhaite recevoir le feu vert de l’Autorité de la concurrence. Iliad, la maison mère de Free, rachèterait également une partie des fréquences, les 800 MHz, alors qu’il ne dispose d’aucune licence d’exploitation dans cette bande. Le reste des fréquences (700, 900, 1800 et 2600 MHz) pourraient être équitablement réparties entre les trois opérateurs restant sur le marché, voire récupérées par l’Etat.

Les discussions entre les protagonistes se poursuivent. Selon des informations qui resteront à confirmer, Orange rachèterait Bouygues Telecom pour une valeur de 10 milliards d’euros, dont 6 milliards seraient compensés par la vente des actifs (4 milliards par SFR qui intéressés par les clients de Bouygues Telecom, et 2 milliards par Free pour les fréquences, le réseau et des boutiques). Martin Bouygues souhaiterait par ailleurs convertir une partie de la transaction en actions Orange, jusqu’à 15% du capital. Pour en parler, Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, recevra jeudi prochain, Stéphane Richard et Martin Bouygues, séparément. Ce dernier a fait savoir qu’il ne souhaitait pas prolonger les négociations au-delà du 31 mars. Le dénouement se rapproche.


Lire également
Orange-Bouygues : la vente buterait sur la question des antennes ?
Orange – Bouygues : les négociations avancent surtout avec Free et SFR
Orange-Bouygues : Xavier Niel y croit plus que Stéphane Richard

crédit photo © © Von Bledard92 CC BY-SA 3.0

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur