Orange couvre presque tout Paris en fibre

FibreOperateursRéseaux
1 18 Donnez votre avis

Deux ans après son annonce de vouloir faire de Paris la première ville européenne 100% fibre, Orange est en passe d’atteindre son objectif.

C’est avec un peu de retard qu’Orange vient d’annoncer avoir déployé la fibre sur tout Paris. En avril 2015, le PDG de l’opérateur Stéphane Richard ambitionnait de couvrir 100% de la capitale pour fin 2016. Finalement, ce sera pour le printemps 2017. Et encore, après onze ans de travaux et 773 000 km de fibres déployées, le réseau couvre près de 90% des foyers parisiens. Soit 1,357 million de logements éligibles sur les près de 1,7 million raccordables. . Néanmoins, une large majorité (67%) de ceux qui disposent effectivement du FTTH (fibre optique à domicile) est raccordée par Orange. Qui dit néanmoins ouvrir son réseau aux concurrents. Parallèlement, l’acteur historique déclare avoir raccordé son réseau optique aux immeubles fibrés par les autres opérateurs.

Malgré ce léger retard, le résultat présenté aujourd’hui reflète les investissements de l’opérateur dans la fibre à travers son plan Essentiel 2020 qui consacre 3 milliards d’euros dans le déploiement du réseau de nouvelle génération sur la période 2015-2018 en France. Sur le plan des emplois, le déploiement de la fibre représente 5 200 CDI chez Orange. Soit près d’un quart des 20 000 emplois estimés nécessaires pour l’ensemble de la filière. « 35 000 formations et plus de 120 000 heures ont été dispensées en deux ans, assure l’opérateur historique. Qui ajoute que 1 000 alternants supplémentaires, sur les 5 000 qu’Orange accueille chaque année, ont été formés spécifiquement sur le Très Haut Débit et 800 d’entre eux ont ainsi été recrutés en CDI à l’issue de leur alternance sur ces deux dernières années. »

9 villes entièrement fibrées

Ces nouvelles recrues ne consacrent évidemment pas leurs compétences au seul bassin parisien. Elles participent au plan « Ville 100% fibre » d’Orange qui, ces deux dernières années, a permis d’accélérer les déploiements optiques dans neuf agglomérations françaises*. Des déploiements horizontaux (au niveau de la rue) du réseau qu’il reste à raccorder verticalement jusqu’aux foyers pour délivrer le service d’accès Internet en THD mais qui ont permis à Orange de gagner en compétences. « Cela a permis d’éprouver nos règles d’ingénierie et de résoudre quasiment l’exhaustivité des difficultés rencontrées : négociations avec les syndics de copropriété; intégration des contraintes des Architectes Bâtiments de France pour les secteurs sauvegardés; coordination avec les grands travaux comme que ceux du Tram à Paris où à Nice; déploiement en aérien dans les villes où il existe beaucoup de zones pavillonnaires (telles que la Mouzaia ou la Buttes aux Cailles à Paris ou à Brest où l’habitat intra muros est très dispersé); ou encore des raccordements uniques tels que celui des péniches du quai du Port de Debilly, une première en France », assure l’opérateur.

Et, par la même occasion, de vérifier l’appétence des utilisateurs pour la fibre. Orange indique ainsi que 75% de ses clients Internet résidentiels parisiens sont d’ores-et-déjà raccordés en fibre. Une tendance qui se confirme dans les autres « villes 100% fibre », selon l’opérateur qui revendique aujourd’hui près de 1,5 million d’abonnés FTTH. Ce qui se traduit pour eux par un taux d’équipements en TV 4K (UHD) supérieur à la moyenne nationale (de l’ordre de 30%) et une consommation de données plus élevée (33% en réception et 3,5 fois plus en émission sans toutefois préciser les volumes en question). Sur l’ensemble du pays, la fibre d’Orange était engagée dans 1 404 communes fin 2016. Soit 17,6 millions de foyers français concernés. L’objectif des 20 millions de logements raccordables d’ici fin 2022 est donc en bonne voie. Mais un long chemin reste à parcourir puisque « seuls » 6,9 millions de foyers étaient réellement raccordables au 31 décembre 2016. Soit néanmoins plus de 89% de l’ensemble des 7,68 millions de logements raccordables à la fibre en France.

Conserver l’avance

Une avance qu’Orange compte bien capitaliser pour séduire les professionnels et PME. A Paris, environ la moitié des entreprises sont éligibles à la fibre, avance l’opérateur. Mais seuls 55% des clients éligibles ont souscrit une offre fibre. Un taux qu’Orange espère voir progresser rapidement, notamment avec la nouvelle Livebox Pro qui se distingue par son Wifi à 1 Gbit/s. L’opérateur dominant sur la fibre entend en effet aller vite sur la fibre pour les particuliers comme les professionnels. Le nouveau cadre que l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) veut appliquer dans les mois prochains devrait stimuler la concurrence en facilitant l’accès au premier réseau de fibres en France à l’instar de ce que le pays a connu avec l’ADSL.

* Bayonne, Brest, Caen, Lyon, sept communes de la Métropole européenne de Lille (Villeneuve d’Ascq, Marcq-en-Baroeul, Wasquehal, Lezennes, La Madeleine, Lambersart, Mons-en-Baroeul), Metz, Montpellier et Nice.


Lire également
Plus de 2 millions d’abonnés à la fibre optique en France
Près de 3 milliards d’euros de bénéfice pour Orange en 2016
Régulation de la fibre : Orange rejette en bloc l’analyse de l’Arcep

crédit photo : Orange

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur