Orange ouvert à un rapprochement avec Telecom Italia

MobilitéOperateursProjetsRégulationsRéseaux
France Télécom devient Orange (crédit photo © Silicon.fr)
3 43 Donnez votre avis

Le PDG d’Orange, Stéphane Richard, se déclare ouvert à un rapprochement avec Telecom Italia. Si Vivendi en fait la demande.

Telecom Italia sera-t-il la prochaine cible d’Orange ? Les deux parties ont démenti toutes discussions sur le sujet jusqu’à présent. Mais, à l’occasion d’un déplacement au Caire pour la refonte de la marque Mobinil en Orange Egypt, Stéphane Richard a laissé entendre qu’il pourrait envisager un rapprochement, selon Reuters.

Un rapprochement qui serait étudié si Vincent Bolloré considérait l’arrivée d’Orange dans le capital de Telecom Italia comme la meilleure option pour l’avenir de l’opérateur italien. Autrement dit, si l’opération pouvait faciliter une consolidation du secteur des télécoms à l’échelle européenne.

Pas de rapprochement dans l’immédiat

Vivendi, dont Vincent Bolloré préside le Conseil de surveillance, est actionnaire majoritaire de Telecom Italia à hauteur de 23,8%. Un seuil qui n’a cessé de progressé ces derniers mois mais que Vivendi ne souhaite probablement pas trop dépasser. Selon la réglementation boursière italienne, au-delà de 25% des parts, le géant français des médias serait obligé de lancé une offre obligatoire sur la totalité du capital. Et les intéressés sont nombreux. A commencer par Xavier Niel qui, à titre personnel, a annoncé être en mesure de détenir 15% de l’opérateur italien par acquisition d’actions en propre ou la détention d’options. Il aurait mis 2 milliards d’euros sur la table. Rappelons pour l’anecdote qu’Iliad (Free) avait racheté Alice, la filiale française de Telecom Italia, en 2008 pour 775 millions d’euros.

L’heure du rapprochement, et donc de la consolidation européenne pour Orange, n’a de toute façon pas sonné. Stéphane Richard a précisé à Reuters qu’il ne pensait pas que cette opération figure dans la stratégie de Vincent Bolloré. Pas encore du moins. En attendant, Orange a de quoi s’occuper avec le dossier Bouygues Telecom.


Lire également
Xavier Niel vient titiller Bolloré dans Telecom Italia
Telecom Italia : la tentation de Venise de Stéphane Richard


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur