Orange porté par les offres convergentes au premier trimestre 2017

4GFibreMobilitéOperateursRégulationsRéseaux

Orange confirme, au premier trimestre 2017, le retour de la croissance constatée en 2016. La France se maintient. L’opérateur mise notamment sur sa banque et l’IoT pour assurer sa croissance.

Tout va mieux. L’amélioration constatée en 2016 sur le marché des télécoms, particulièrement chez Orange, se confirme au premier trimestre pour l’opérateur historique. Le groupe français a vendu près de 259 000 offres convergentes en Europe sur le premier trimestre 2017, soit une progression de 11,2% par rapport à 2016. L’entreprise compte aujourd’hui (au 31 mars) 9,5 millions d’abonnements à ses forfaits Internet-TV-téléphonie et mobile.

Sur la seule partie fixe, le groupe dénombre 200 000 ventes nettes, toujours en Europe, essentiellement tirées par la fibre dont les 360 000 raccordements commerciaux compensent largement le recul des abonnements cuivre (ADSL principalement). Les offres fibre alimentent 3,7 millions de foyers (+64% en un an) pour un total de 19 millions de clients (+4,6%). La France constitue le gros des abonnements avec 1,579 million de résidences connectées au réseau optique (sur un potentiel de 7,4 millions de foyers raccordables). Soit un bond de 47% en un an. Le poids de la fibre est à comparer aux 11 millions d’accès fixes (+3,7%), dont 5,6 millions d’offres convergentes (+9,7%).

Hausse des abonnés mobiles

Même tendance sur les offres mobiles qui voient leur volume d’utilisateurs progresser de 4,1% sur l’année (298 000 nouvelles ventes) en Europe. Orange compte 29,5 millions de clients 4G (+48%), une technologie qui représente désormais 58,4% des forfaits mobiles. En France, Orange opère 18,2 millions de clients mobiles (dont 8,5 millions liées aux offres quadruple play), en hausse de 2,6%. La 4G est désormais disponible pour 64% des forfaits grand public (+15 points) et le réseau couvre 89% de la population au 31 mars.

Les ventes nettes sur la zone Afrique-Moyen Orient sont également en fortes progression (+2,7 millions). Et le fleuron Orange Money, service de paiement par mobile, s’approche des 31 millions de clients (+74% en un an).

10 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Ces recrutements significatifs profitent au chiffre d’affaire global qui bénéficie d’une hausse de 0,6% à 10,07 milliards d’euros. Pour un résultat (Ebitda) ajusté qui frôle les 2,6 milliards (+1,1% par rapport à 2016). La marge s’améliore également, de 0,3 point, à 25,9%. Le marché français se maintient à peu près (-0,1%) à 4,43 milliards de chiffre d’affaires, malgré la baisse des revenus de l’itinérance en France et à l’international. Notons que la concurrence sur le marché de l’entreprise semble peser un peu. Les revenus d’Orange Business Services (OBS) reculent de 1,5% à moins de 1,8 milliard d’euros.

« La stratégie menée depuis de nombreux trimestres par Orange, fondée sur la convergence autour du foyer, la meilleure connectivité du marché grâce à des efforts d’investissements soutenus, et une expérience client incomparable, porte ses fruits », a commenté Stéphane Richard, PDG du groupe.

Investissements en hausse

Les investissements sont effectivement en hausse de 2,1% à près de 1,5 milliard. Dont 1,48 milliard pour les seules activités télécoms, en hausse de 1,4%, tirés par le déploiement de la fibre (+7%) et du très haut débit mobile, conformément au plan stratégique Essentiels 2020. Sur le trimestre, Orange a investi 9 millions d’euros dans sa future banque en ligne qu’il prévoit d’ouvrir le 6 juillet prochain (et le 15 mai pour les salariés du groupe). Pour l’heure, Orange Bank affiche des pertes : 13 millions d’euros sur le trimestre.

Le développement des services bancaires constituera assurément un levier de croissance pour l’organisation. Ainsi que celui de l’Internet des objets (IoT), même si les projets se limitent encore principalement à des tests. La branche entreprise de l’opérateur revendique plus de 80 clients sur son réseau Lora aujourd’hui. Orange déclare couvrir 43% de la population avec un parc de 2000 antennes Lora. Un réseau qui devrait s’étoffer de 2000 autres points d’accès sur le territoire français au fil des mois, afin de couvrir 99% de la population, nous confiait Thierry Bonhomme, directeur général d’OBS, récemment. « La demande est très forte », assure-t-il.


Lire également

Orange met le cap sur la virtualisation des box, la cybersécurité et l’IA

Orange couvre presque tout Paris en fibre

La « 4G fixe » d’Orange fait ses premiers pas en France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur