Réseaux

Orange va tester les très hauts débits du VDSL2

Très hauts débits du VDSL2
1 1 2 commentaires

Alors que l’Arcep poursuit ses travaux sur l’implémentation du VDSL2, Orange a décidé de lancer une série de tests pour apporter le très haut débit sur paire de cuivre.

Entre l’ADSL à 20 Mbit/s théorique (ADSL2+) et la fibre optique à 100 Mbit/s (dans un premier temps), il existe une troisième voix technologique pour augmenter les débits : le VDSL2 (Very high Speed Digital Subscriber Line). Comme l’ADSL, le VDSL est une technologie de transport des données sur paire de cuivre. Elle peut toutefois atteindre les 50 Mbit/s en réception et autant en émission. Voire 100 Mbit/s dans certaines configurations sachant que, comme pour l’ADSL, plus l’utilisateur est proche du central téléphonique, meilleure sera sa bande passante. Un très haut débit d’entrée de gamme, en quelque sorte.

Le VDSL présente l’avantage d’être beaucoup moins onéreux que la fibre optique à mettre en œuvre puisqu’il s’appuie sur la boucle locale cuivrée qui supporte déjà l’ADSL. Mais sa mise en place demande un certain nombre de vérifications en amont. « L’introduction d’une nouvelle technique DSL sur le réseau de boucle locale de cuivre suppose de s’assurer au préalable que les accès DSL déjà en service ne seront pas perturbés par la nouvelle technique », justifie l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) dans sa lettre hebdomadaire datée du 15 juin.

Livebox Pro ou Livebox v3 ?

Les études sont en cours et semblent s’éterniser. Le régulateur devait déjà se prononcer fin 2011 sur la question et aucun calendrier n’est avancé pour l’heure. De son côté, Orange, membre du comité d’expert sur le VDSL2 à l’Arcep, a visiblement décidé d’avancer sur la question. L’opérateur entend mener un bêta test du VDSL2 d’ici septembre, rapporte OrangeInfo.fr. Un certain nombre de clients auraient reçu un courriel signalant les futurs tests. Lesquels se situeraient sur des sites de la région parisienne et de Marseille, selon les informations de The IT Circle.

Ce qui, selon le site, suppose l’arrivée prochaine d’une Livebox 3, les précédents modèles n’étant pas compatibles VDSL2. À moins que le futur service soit réservé aux abonnés professionnels, la nouvelle Livebox Pro présentée en avril dernier supportant pour sa part le VDSL.

VDSL2 ou fibre optique ?

Si le VDSL2 s’inscrit comme une alternative économique à la fibre optique, il ne concernera qu’un nombre limité de clients. Au-delà de 1,5 km de distance du NRA (nœud de raccordement abonnés, central téléphonique ou sous-répartiteur), la puissance du signal VDSL2 tombe drastiquement pour rejoindre, à 2 km, celle de l’ADSL2+. Autrement dit, seuls les utilisateurs relativement proches des NRA bénéficieront des hauts débits du VDSL2. Il y a donc un risque pour que les déploiements du VDSL2 profitent avant tout aux zones denses, les mêmes que celles que visent les opérateurs avec la fibre optique.

Crédit photo © Torbz – Fotolia.com