Télégrammes : Oreo pour Android ?, Rabais pour Verizon sur Yahoo, Colt France nouveau DG, Alliance Cloud pour Microsoft

CloudMobilitéOperateursOS mobilesRégulationsRéseaux

Pas de passage du grand oral sur les questions de santé, les télégrammes du soir restent fidèles à l’actualité IT.

Oreo pour le prochain Android. Alors que Nougat est toujours en phase de déploiement, Android se cherche un nouveau nom pour sa prochaine déclinaison. Il faut donc un dessert, confiserie ou gâteau commençant par la lettre O. Hiroshi Lockheimer, vice-président de Google en charge d’Android, Chrome OS et du Play Store, a publié une image sur son compte Twitter montrant un gâteau surmonté d’Oreo. Il n’en fallait pas plus pour que la webosphère s’excite et affuble le prochain Android du nom du célèbre biscuit. Google a bien déjà pris une marque comme kitkat pour Android. D’autres noms en O circulent comme Oatmeal Cookie ou Jell-O. Réponse à la prochaine conférence I/O le 17 mai.

350 millions de dollars de ristourne pour Verizon sur Yahoo. Les deux sociétés viennent de confirmer que l’opérateur télécom ne paiera plus que 4,48 milliards de dollars pour s’emparer des activités web de Yahoo. Le rabais de 350 millions de dollars s’explique par la succession de cyberattaques du géant de l’Internet impactant 1,5 milliard de comptes. A ces scandales, il faut ajouter aussi les suspicions de collaboration avec les services de renseignement américains. Face à cette mauvaise presse, Verizon avait négocié une ristourne. Le milliard de dollars avait été évoqué, il semble que Yahoo s’en sorte plutôt bien dans cette affaire avec un rabais plus modéré.

Colt France change de tête. Christophe Cavazza vient d’être officiellement confirmé au poste de directeur général de Colt France. Un poste qu’il assurait dans les faits depuis le 1er janvier dernier. Il remplace à ce titre Marie-Claude Chazot arrivée en novembre 2015 chez l’opérateur. Christophe Cavazza entend renforcer la position de Colt sur le marché français en jouant la carte de l’accompagnement des entreprises dans leur transformation numérique. Tout en assurant la direction de la filiale française, il conserve ses responsabilités de directeur des ventes France, Benelux et Pays nordiques. Il est entré chez Colt en 2011 après avoir exercé ses talents d’expert en finance chez BT Global Banking & Financial Market.

Cloud : Azure séduit un géant du e-commerce concurrent d’Amazon. Sur le principe de l’ennemi de mon ennemi est mon ami, Microsoft signe un contrat exclusif d’hébergement dans le Cloud avec le géant indien du e-commerce Flipkart. Aux prises avec une offensive d’Amazon sur son marché domestique, ce dernier vient de faire d’Azure sa plateforme de Cloud public exclusive, en complément de ses propres datacenters. Les deux entreprises présentent ce contrat, annoncé par les Pdg Satya Nadella et Binny Bansal, comme la première étape d’un partenariat plus large. Les deux groupes expliquent travailler également sur l’intégration « de technologies Cloud avancées et d’applications analytiques aux datacenters existants de Flipkart ». Le e-commerçant prévoit d’utiliser les fonctions d’IA, de Machine Learning et de traitements analytiques d’Azure (comme Cortana Intelligence Suite) pour amener des fonctions innovantes en matière de merchandising, de marketing ou de service client. Pour Microsoft, qui aligne trois ‘régions’ Azure (soit trois groupes de datacenters) sur le sous-continent, il s’agit là d’un contrat significatif face à ses concurrents dans le Cloud que sont Google ou AWS. Rien ne permet en effet d’affirmer que le bras armé d’Amazon dans le Cloud n’a pas tenté de convaincre Flipkart, Amazon hébergeant déjà sur son Cloud des entreprises concurrentes d’autres activités du groupe (l’exemple le plus emblématique étant Netflix).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur