satellite (crédit photo © puchan - shutterstock)

Outernet ou l’accès universel et gratuit à Internet depuis l’espace

Si l’Outernet arrive à déployer ses ailes ou plutôt à se mettre en orbite, il pourrait révolutionner l’accès à Internet et le rendre universellement gratuit. Via un réseau de centaines de satellites low cost.

Donner accès à Internet depuis… l’espace. Le projet semble tout droit sorti d’un livre de science-fiction. Pourtant, Media Development Investment Fund (MDIF), une société basée à New York, a fait de l’Outernet son cheval de bataille et se donne comme objectif de l’activer dès juin 2015. Fonds d’investissement et organisation à but non-lucratif, le MDIF est parti du constat que seulement 60% de la population mondiale avait accès à Internet.

Pour créer l’Outernet, MDIF envisage de lancer des centaines de satellites miniatures low cost baptisés « CubeSats » (de 10 centimètres de côté et de 1,33 kg maximum). En orbite autour de la Terre, ils matérialiseraient l’Outernet et offriraient une connexion sans fil au Web via Wifi. MDIF de préciser qu’elle serait disponible gratuitement à l’échelle mondiale.

La technologie existe déjà puisque les CubeSat ont initialement été développés par deux universités américaines (Cal Poly et Stanford) en 1999 et qu’ils sont régulièrement utilisés (notamment pour des missions scientifiques).

Déjouer la censure

Chaque Cubesat recevra des données d’un réseau de stations de base au sol présentes dans le monde entier et transmettra alors l’information. Un fonctionnement qui n’est pas sans rappeler la manière dont certaines chaînes diffusent leurs émissions via des satellites.

En plus d’être gratuit, l’Outernet sera disponible dans le monde entier et permettra donc de faire fi de la censure dans certains pays (Chine, Corée du Nord…). Autre usage et non des moindres, il pourra jouer le rôle de système de notification global durant des catastrophes naturelles.

Un programme ambitieux, voire fou, qui n’est pas s’en rappeler l’initiative de Google (Project Loon) avec ses ballons Wifi, une initiative débutée à l’été 2013.

Crédit photo : © puchan – shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Cloud : Accélérateur de Business

Tout savoir sur les atouts Cloud pour la DSI !
Accédez au site Cloud : Accélérateur de Business et découvrez les dossiers et articles dédiés au Cloud, visualisez les vidéos interviews et témoignages clients et téléchargez gratuitement les études et livres blancs.

Derniers commentaires




6 replies to Outernet ou l’accès universel et gratuit à Internet depuis l’espace

  • Le 18 février 2014 à 14:42 par kurah

    C’est intéressant comme idée mais ça paraît utopique:

    1) Comment les satellites seraient-ils contrôlés, maintenus etc. ?

    2) Par quel spots wifi les gens accèderaient-ils au réseau ? Le wifi n’est pas assez puissant pour couvrir des centaines de kilomètres, j’imagine donc que le satelittes envoie les données vers un terminal qui rediffuse en wifi. Partant de là, j’imagine assez mal comment le système peut passer outre la censure: Il suffit de contrôler le terminal. Pensez-vous vraiment que la Chine laissera une société New Yorkaise poser des terminaux de diffusion comme ça sans rien dire ?

    3) En admettant que le système soit mis en place, passe outre la censure, échappe aux contrôle divers des gouvernements etc. (ce dont je doute plus que fortement), Quelles seraient les conséquences d’un tel dispositif sur l’environnement économique, politique, social… ? Les opérateurs internet seraient réduits à néant, des millions d’emplois disparaitraient… Je n’ose imaginer les conséquences d’un système pareil.

    Bref, une jolie histoire mais complètement irréaliste à mon avis.

  • Le 18 février 2014 à 16:26 par PatrickC

    @kurah : il s’agit de WiFi dans la méthode de transmission des ondes mais avec des puissances mises en jeu plus élevées que les normes « domestiques » (ie Wifi a/b/g/n/ac). C’est exactement ce que veut faire Google avec des ballons et ils parlent bien de Wifi, sachant que l’altitude de ses ballons sera comparable (à vérifier) à celle de ces CubeSats.

    Je ne pense pas que ce soit utopiste. Et n’oubliez surtout pas qu’à l’époque où l’on voulait faire passer l’ADSL sur des pairs cuivrées, tout le monde disait que ce serait impossible. Aujourd’hui, le VDSL2 vient talonner la fibre sur ces « vieilles » pairs cuivrées. :)

    Tout est possible.

  • Le 18 février 2014 à 17:53 par kurah

    Le côté utopiste réside surtout dans les enjeux politiques, économiques et sociaux de l’idée.

    Pour ce qui est du wifi en lui-même, sachant que les ondes sont les mêmes que dans un four micro-ondes, mais à moindre puissance, et sachant les dégâts à long termes que font les ondes sur notre corps, je m’interroge sérieusement sur la portée de ce type de dispositif sur notre santé.

    Cela étant, ça ne change pas grand chose sur le plan politique: J’imagine mal la Chine, l’Europe ou les USA autoriser ce genre de mise en place sans imposer une taxation sévère, un accès aux données échangées, etc. Ils sont sur le point de réussir à contrôler internet, c’est pas pour laisser un système comme ça s’imposer aussi simplement.

    Après dans le cas de l’ADSL, à l’époque c’est vrai que ça paraissait impossible, mais c’était surtout la notion technologique qui était remise en cause.

  • Le 19 février 2014 à 21:37 par Spin

    Amusant qu’on parle de Corée du nord et de Chine en évoquant la censure, alors qu’en France, on frise la république bananière, niveau censure.

    • Le 20 février 2014 à 12:01 par Yarma22

      @Spin: Francais habitant en Chine, je peux vous assurer qu’il n’y a aucune commune mesure entre le niveau de censure de ces 2 pays. Merci de bien vouloir eviter de troller.

      Concernant les points souleves par kurah, il est techniquement possible de recevoir la connexion a Internet si l’on dispose du materiel d’emission/reception adapte (reste a savoir le cout de celui-ci). Dans les pays ou il n’y a pas de censure, ce dispositif pourra etre mutualise pour partager la connexion en Wifi. Ce ne sera pas le cas en Chine par exemple, mais une personne bien equipee pourra tout de meme en profiter.

      Enfin, concernant l’impact par rapport aux offres existantes, je doute fort que le debit offert par ce type de technologies puisse concurrencer celui des offres xDSL et autres connexions haut debit.

  • Le 20 février 2014 à 20:41 par sprOOnz

    10cm³? Ou bien un cube de 10cm de côté (soit 1000cm³) ?

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

X
Connexion S'enregistrer

Connectez-vous pour accéder à tout notre contenu.
Si vous n'avez pas encore de compte,
S'enregistrer GRATUITEMENT

perdu ?
Connexion S'enregistrer

Enregistrez-vous gratuitement pour avoir un accès illimité à tout notre contenu.

Vérifiez votre email

Merci de votre enregistrement. Nous venons de vous envoyer un email contenant un lien pour confirmer votre adresse.
(si vous ne recevez pas l'email dans quelques minutes, vérifiez votre boîte spam).

Oh, vous avez perdu votre mot de passe ?

Pour recevoir votre mot de passe, entrez l'adresse email utilisée pour vous inscrire.

Ou essayer de vous connecter à nouveau.