Outsourcing : des contrats plus nombreux… mais plus petits

DSIExternalisationProjetsSSII
Ugap, Devoteam, contrat public © Dragon Images - Shutterstock
1 30 Donnez votre avis

Au second trimestre, les entreprises ont signé davantage de contrats d’outsourcing, mais pour des montants moindres. Une évolution qui ne fait que confirmer la tendance lourde sur les marchés de l’infogérance et du BPO.

Au second trimestre 2015, le marché de l’outsourcing a pesé 6,2 milliards de dollars dans le monde, un recul de 7 % sur un an, selon le baromètre trimestriel du cabinet ISG. La majeure partie de ce total concerne de nouvelles opérations (3,8 milliards), même si c’est aussi de ce segment de marché que provient la décroissance. Les restructurations de contrats existant représentent, elles, 2,4 milliards de dollars sur le trimestre (-1% sur un an). Rappelons que ISG scrute les contrats dans l’IT ou le BPO (externalisation de processus métier entiers) et en mesure la valeur annuelle (ACV : annual contract value) pour annuler les distorsions amenées par les contrats de durées variables.

Si l’outsourcing génère un chiffre d’affaires en recul par rapport à la période comparable de 2014, le nombre de contrats augmente. ISG dénombre 451 deals de plus de 5 millions de dollars dans le monde au second trimestre. Un record sur les deux dernières années. Cet indicateur est le signe de contrats de plus en plus sélectifs, donc moins générateurs de revenus que par le passé. Une tendance qui se dessine déjà depuis plusieurs années. En 2009, le marché de l’outsourcing représentait 23 milliards de dollars, issus de 1 089 contrats. L’année dernière, ce secteur pesait 25,3 milliards pour 1 378 deals. Soit un recul de 13 % de la taille moyenne d’un contrat d’outsourcing.

En France, un semestre riquiqui

ISG outsourcing Q2
Évolution du marché de l’outsourcing en Europe (ACV) et du nombre de contrats signés (counts).

Dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), la tendance est similaire. Au second trimestre, le marché recule, passant de 3,2 milliards de dollars à 2,8 milliards. Même si davantage d’entreprises se tournent vers l’outsourcing, avec 169 deals signés, contre 153 un an plus tôt. Sur le semestre, l’outsourcing a généré 5,2 milliards de dollars, contre 6,5 sur les six premiers mois de 2014. A moins d’un rebond significatif en fin d’année, l’outsourcing en Europe en 2015 aura du mal à retrouver son niveau de l’année dernière, soit 12,6 milliards sur l’année. ISG s’attend toutefois à une solide croissance (« voisine des deux chiffres ») en Europe au troisième trimestre.

Le marché français est lui assez morose, avec seulement 260 millions d’euros générés sur le premier semestre. Soit moins que la moyenne des 4 dernières périodes de six mois. Et surtout bien en deçà du niveau atteint un an plus tôt, où l’outsourcing avait dépassé le milliard de dollars de chiffre d’affaires en valeur annuelle des contrats signés.

A lire aussi

Outsourcing : les contrats d’infrastructure Cloud dynamisent le marché européen
Vers des services d’infogérance standards ? Si les grands comptes y mettent du leur

crédit photo © Dragon Images – Shutterstock

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur