Télégrammes : OVH ouvre Londres, Samsung monétise l’IoT, Amazon exclut les smartphones Blu

CloudDatacentersMobilitéOS mobilesSmartphones

Pendant que la gare Montparnasse se remet de sa panne et que les orages grondent, il est temps de lire les télégrammes du soir.

OVH ouvre son premier datacenter à Londres. Avec quelques semaines de retard sur le planning initial, OVH met en service son premier datacenter en Grande-Bretagne. Localisé dans le sud de Londres, cet équipement affiche une capacité de 40 000 serveurs. L’hébergeur roubaisien prévoit d’enrichir peu à peu le catalogue de ses offres disponibles depuis cette région. L’ouverture du datacenter britannique d’OVH s’inscrit dans le plan d’expansion mondiale de la société d’Octave Klaba. Cette dernière a déjà ouvert des datacenters en Australie, en Pologne, à Singapour et en Allemagne et est en train de bâtir deux centres supplémentaires aux Etats-Unis, un non loin de Washington (en Virginie), l’autre proche de Portland (dans l’Oregon). La feuille de route du Roubaisien vise à ouvrir 10 centres de données dans le monde sur 5 ans, soit un investissement de 1,5 milliard d’euros s’appuyant sur la levée de fonds d’octobre dernier (250 millions auprès des fonds KKR et TowerBrook) et l’emprunt bancaire de 400 millions contracté en juin 2017.

Samsung monétise les données IoT. Le constructeur coréen a lancé son service ARTIK Cloud Monetization qui, comme son nom l’indique, promet aux clients de la plateforme IoT de Samsung de tirer profit des données issues de l’Internet des objets. Les entreprises peuvent mettre en place un plan de services sur les objets connectés. Il comprend la mesure des interactions des utilisateurs avec les terminaux connectés pour appliquer un forfait à l’usage, la gestion de la facturation et le partage de revenus avec l’ensemble de l’écosystème, etc. De plus en plus d’entreprises regardent l’IoT comme une opportunité, mais ont du mal à passer de l’intérêt aux actes face aux interrogations portant sur le retour sur investissement. Artik Cloud Monetization apporte des éléments de réponses.

Amazon exclut les smartphones Blu. Le site d’e-commerce a décidé de suspendre la commercialisation des smartphones Android de la marque Blu. Ce constructeur de terminaux low cost avait été pointé du doigt en novembre dernier pour intégrer des backdoors dans son firmware. D’autres constructeurs chinois étaient visés par cette affaire, mais la marque Blu présente la caractéristique d’être bien implantée aux Etats-Unis. La décision d’Amazon de suspendre la commercialisation des terminaux Blu est un coup dur pour le constructeur chinois, qui avait récemment noué un partenariat avec le site de commerce en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur