Une panne des douanes US paralyse les vols internationaux

CloudDatacentersDSIProjets

Un énième dysfonctionnement informatique entraîne des retards sur les vols aux Etats-Unis. Cette fois, ce sont les systèmes des US Customs and Border Protection qui ont connu des ratés.

Après la panne informatique qui a cloué les avions de Delta au sol en août 2016, c’est au tour des systèmes des douanes américaines de connaître des ratés, provoquant des retards pour les passagers embarquant sur des vols internationaux ou en descendant. Ce sont en effet les systèmes informatiques des US Customs and Border Protection, les douanes américaines, qui ont connu une panne majeure lundi soir. Le service a été rétabli plus tard dans la nuit, signale la presse américaine.

Selon cette administration, la panne a duré de 17 à 21 heures (heure locale), entraînant des retards allant de 30 minutes à 2 heures pour les passagers. Dans la pratique, les aéroports américains ont été touchés de façon différente par cet épisode. Les passagers de 30 vols ont ainsi été retardés à l’aéroport de Miami. Tandis que, à Atlanta, la panne a duré environ 90 minutes, selon un porte-parole sur place interrogé par CNN. Faute de systèmes fonctionnels, les fonctionnaires de la police des frontières américaines ont dû se résoudre à employer des « procédures alternatives ». L’administration assure toutefois que cette transition n’a pas entraîné un abaissement des standards de sécurité, la connexion aux bases de données américaines renfermant les informations de sécurité étant maintenue.

Pannes à répétition

« Aucun élément ne permet d’affirmer à ce stade que l’interruption de service soit due à un acte malveillant », précisent les US Customs and Border Protection, en plein climat de paranoïa après les affirmations du gouvernement américain sur l’implication de Moscou dans les piratages qui ont émaillé la campagne électorale menant à l’élection de Donald Trump. Rappelons qu’au cours du week-end, le Washington Post a affirmé qu’une souche infectieuse que le FBI et le ministère de l’Intérieur américain présentent comme liée aux services secrets russes a été retrouvée chez un opérateur électrique du Vermont, Burlington Electric, faisant craindre une attaque russe contre une infrastructure vitale aux Etats-Unis. Sauf que le malware en question n’a été identifié que sur un PC portable de l’entreprise, machine qui n’était pas reliée aux installations électriques, a précisé par la suite Burlington Electric.

Ce n’est pas la première fois qu’une panne informatique contrarie le secteur aérien. British Airways a ainsi connu des déboires avec un nouveau système de check-in. United Continental, fruit de la fusion des compagnies United et Continental, a souffert de pannes à répétition après ce rapprochement. En juillet, c’est Southwest Airlines, la 4ème compagnie américaine, qui était touché par une panne clouant certains de ses avions au sol. En août 2015, un bug du système de contrôle aérien des Etats-Unis provoquait près de 1 000 retards ou annulations de vols. Encore plus fort, en août 2016, la panne de Delta, résultant d’un dysfonctionnement de son plan de secours informatiques, entraînait quelque 2100 annulations, sans même parler des innombrables retards. Le scénario de cet événement exceptionnel, dû notamment à 300 serveurs non reliés à une alimentation de secours, avait surpris les spécialistes, qui avaient souligné que les explications livrées par l’entreprise américaine comportaient des zones d’ombre.

A lire aussi :

Oups : Delta avait bien oublié de brancher la prise

Emmanuel Besluau (Duquesne Group) : « La panne de Delta Airlines contient des zones d’ombre »

Air France-KLM ouvre son API Open Data


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur