Parallels Desktop 11 invite le Cortana de Microsoft au cœur d’OS X

CloudMacOSPoste de travailVirtualisation
MacBook-iMac
4 1 Donnez votre avis

Windows 10 et Cortana sont maintenant accessibles directement sous OS X, grâce à Parallels Desktop 11. C’est le Siri d’iOS qui va être jaloux.

Les solutions de virtualisation permettant d’utiliser Windows 10 sur les Mac d’Apple commencent à affluer. Parallels Desktop 11 est accessible dès aujourd’hui pour 79,99 euros TTC (49,99 euros dans le cadre d’une mise à niveau depuis une version antérieure).

Cette solution propose le support du dernier OS de Microsoft, mais également d’OS X 10.11 El Capitan. À noter, l’intégration de Cortana, l’assistant vocal de Microsoft, au sein du bureau d’OS X. L’assistant vocal de Microsoft est donc un invité de marque de Parallels Desktop 11. Tout comme le centre de notifications de Windows 10, intégré à la barre de menus d’OS X. Point amusant, cette intégration de Cortana dans OS X coupe l’herbe sous le pied à Apple, qui tarde à proposer Siri dans son système d’exploitation desktop.

D’autres nouveautés sont de la partie, comme le mode voyage, qui met en sommeil certains services Windows trop gourmands, afin de prolonger la durée de vie de la batterie de l’ordinateur. Les associations de fichiers et les impressions seront également facilitées.

Parallels Desktop 11 - Cortana
Parallels Desktop 11 intègre l’assistant vocal Cortana.

Signalons la sortie d’une version « Pro Edition » à 99,99 euros TTC par an, laquelle permet de créer des machines virtuelles de grandes tailles (64 Go de Ram et 16 vCPUs au maximum, contre 8 Go de Ram et 4 vCPUs pour la version classique), offre un plug-in spécifique pour Visual Studio et des outils permettant de créer des conteneurs Docker ou des recettes Chef. Bref, cette version de Parallels Desktop sera spécifiquement adaptée aux besoins des développeurs, en particulier ceux travaillant sur des machines puissantes, comme le Mac Pro.

Fusion, VirtualBox et BootCamp ?

VMware, éternel concurrent de Parallels dans le secteur de la virtualisation desktop pour OS X, tarde un peu à proposer Fusion 8, qui apportera lui aussi un support complet de Windows 10 et d’OS X 10.11 El Capitan. La firme promet toutefois une mise à jour gratuite pour ceux qui ont récemment adopté Fusion 7. Cette version 8 devrait apporter plusieurs nouveautés, comme le support de DirectX 10 et OpenGL 3.3. Au gré des promotions, VMware Fusion est d’un prix équivalent, voire inférieur, à celui de Parallels Desktop.

Fusion Tech Preview 2015
Fusion Tech Preview 2015

Autre solution, gratuite cette fois-ci, Oracle VM VirtualBox. Ce logiciel est passé récemment en version 5.0 (voir « Oracle chiffre les données des machines virtuelles de VirtualBox 5.0 »), laquelle amène le chiffrement des disques virtuels, le support des périphériques USB 3.0, une meilleure gestion des processeurs et le support de la paravirtualisation pour les OS Linux et Windows. Bref, de bien meilleures performances que précédemment.

La dernière version en date de cette offre, la 5.0.2 du 13 août 2015, améliore le support d’OS X 10.11 El Capitan et de Windows 10. Oracle recommande toutefois d’utiliser les toutes dernières moutures de test du logiciel, qui règlent quelques problèmes de compatibilité rencontrés avec le dernier né de Redmond.

Dernière possibilité pour accéder à Windows 10 sur une machine Apple, Boot Camp, qui vient récemment d’être mis à jour par la firme de Cupertino. Lire à ce propos notre article « Apple adopte Windows 10 dans ses Mac ».

À lire aussi, notre dossier Windows 10 :
Windows 10 : l’OS metro-desktop efficace, mais dense (épisode 1)
Windows 10 : l’OS multidevices réellement allégé ? (épisode 2)
Windows 10 : les performances du navigateur Edge réalistes ? (épisode 3)
Windows 10 : un mini Office, basique, mais gratuit (épisode 4)
Windows 10 : la sécurité et l’authentification renforcées (épisode 5)
Windows 10 : un modèle commercial avantageux (épisode 6)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur