partenariat Microsoft SUSE

Le partenariat entre Microsoft et SUSE tient toujours

Microsoft et SUSE proposent une nouvelle plateforme d’évaluation commune des configurations conjointes SUSE Linux et Windows Server, administrée par le duo SUSE Manager et System Center 2012.

Initié en novembre 2006, le partenariat entre Microsoft et SUSE, particulièrement décrié par la communauté open source lors de son engagement, a certainement été un moment fort pour travailler à l’interopérabilité entre les environnements Linux, voire open source, et Microsoft Windows. Il se prolonge six ans après.

Les deux compères ont en effet profité de l’Open World Forum pour rappeler leurs engagements et annoncer le renforcement de leur partenariat avec une annonce sur l’évaluation des environnements multi-sources et l’offre cloud de Microsoft.

Interopérabilité Linux-Windows

L’accord de partenariat signé en 2006 portait sur l’interopérabilité entre les environnements Windows et open source. Il a permis à Microsoft d’acquérir une certaine légitimité en tant que contributeur à la communauté, même si le principal axe de développement a concerné le support des environnements Linux sur Windows, et réciproquement pour l’accès des environnements SUSE Linux aux bases de données SQL Server.

Des travaux qui aujourd’hui se traduisent, à titre d’exemple, par la gestion de SUSE Linux Enterprise Server à partir de la console Operation Manager de System Center. Également par le support des distributions SUSE Linux Enterprise Server, CentOS et Ubuntu sur la plateforme de cloud Windows Azure.

Ou encore par le support par SUSE de la maintenance des serveurs Red Hat. Enfin, par l’administration des machines virtuelles ou physiques Linux et Windows Server par le duo System Center et SUSE Manager.

La plateforme d’évaluation

L’annonce d’aujourd’hui a pour but de renforcer le partenariat en proposant une plateforme conjointe d’évaluation des projets nécessitant l’interopérabilité des deux environnements, Linux et Windows, associant SUSE Manager et System Center 2012 pour administrer les environnements Windows Server, SUSE, Red Hat, Ubuntu, CentOS, etc.

Les tests des configurations techniques hétérogènes et de leur interopérabilité opérationnelle s’effectuent au sein de l’Interop Lab du datacenter Microsoft Technology Center, dans les locaux de Microsoft France à Issy-les-Moulineaux.

Frédéric Aatz, directeur de la stratégie interopérabilité de Microsoft France, explique que « depuis plus de 10 ans, Microsoft travaille à l’ouverture et l’interopérabilité de ses technologies ».

« À travers cet engagement de long terme, notre objectif est d’offrir de véritables solutions d’optimisation des investissements et des compétences pour les environnements hétérogènes en cloud privé comme en cloud public. À ce titre et au-delà de nos contributions au noyau Linux, le partenariat stratégique que nous avons noué avec SUSE depuis 2006 contribue au rapprochement entre les environnements open source et Microsoft, et nous permet d’offrir aujourd’hui de nouvelles solutions conjointes d’optimisation des datacenters. »


Voir aussi
Dossier Silicon.fr – Solutions Linux / Open Source 2012 : regain de vitalité pour les communautés

Cloud : Accélérateur de Business

Tout savoir sur les atouts Cloud pour la DSI !
Accédez au site Cloud : Accélérateur de Business et découvrez les dossiers et articles dédiés au Cloud, visualisez les vidéos interviews et témoignages clients et téléchargez gratuitement les études et livres blancs.

Derniers commentaires




0 replies to Le partenariat entre Microsoft et SUSE tient toujours

Les commentaires sont clos

X
Connexion S'enregistrer

Connectez-vous pour accéder à tout notre contenu.
Si vous n'avez pas encore de compte,
S'enregistrer GRATUITEMENT

perdu ?
Connexion S'enregistrer

Enregistrez-vous gratuitement pour avoir un accès illimité à tout notre contenu.

Vérifiez votre email

Merci de votre enregistrement. Nous venons de vous envoyer un email contenant un lien pour confirmer votre adresse.
(si vous ne recevez pas l'email dans quelques minutes, vérifiez votre boîte spam).

Oh, vous avez perdu votre mot de passe ?

Pour recevoir votre mot de passe, entrez l'adresse email utilisée pour vous inscrire.

Ou essayer de vous connecter à nouveau.