Pas de révolution pour la nouvelle Livebox Pro d’Orange

ComposantsOperateursPoste de travailRéseaux

Entre fibre et Wifi ac, la nouvelle Livebox Pro s’illustre avant tout par ses capacités de très haut débit. Un minimum en 2017.

Orange vient de présenter la 4e version de sa Livebox Pro, cinq ans après la V3. Inspirée de la Livebox résidentielle, cette nouvelle box Internet destinée aux usages professionnels profite de quelques évolutions bienvenues. Mais on reste loin d’un saut technologique que l’on aurait pu espérer.

Côté configuration, on reste sur un boîtier de 242 x 170 x 54 mm, avec une évolution du design, notamment en façade. Aux boutons de la V3 se substituent des commandes tactiles (marche/arrêt, activation du Wi-Fi, WPS, menu et navigation). Sous le capot, le CPU Ikanos Vox 185 (500 MHz) est remplacé par un Vox 185HP (600 MHz), toujours assorti de 256 Mo de RAM. A titre comparatif, la Livebox Play 4 « grand public », lancée l’an dernier dispose d’un processeur à 1 GHz associé à 1 Go de mémoire vive.

Parmi les éléments empruntés à la Livebox Play, les 7 antennes pour le Wi-Fi qui passe au 802.11ac (qui permet d’atteindre 1 732 Mbit/s entre la box et le terminal) en plus du 802.11n de la Livebox Pro V3. Au niveau de la connectivité, un port est désormais dédié au raccordement d’un boîtier fibre : plus besoin d’utiliser l’une des quatre interfaces Ethernet, comme c’est le cas sur la Livebox Pro V3. Pour le reste, on conserve deux prises RJ45 compatibles RJ11 pour la téléphonie, 2 USB 2.0 (un en façade, un latéral ; 1 A chacun) et un eSATA.

Une deuxième ligne RTC… avant sa disparition annoncée

L’opérateur propose également une interface pour une deuxième ligne analogique (RTC) pour l’usage du fax ou d’un modem. Un paradoxe alors qu’Orange a annoncé qu’il commencera à mettre fin au réseau commuté à partir de fin 2018. Néanmoins, dans la mesure où la première plaque régionale RTC ne sera pas éteinte avant 2022, ça laisse une fenêtre d’exploitation encore large pour l’usage de l’analogique (mais pas le meilleur moyen d’en accélérer l’arrêt).

Orange met aussi en valeur une précédente option : Airbox Confort Pro. Celle-ci consiste en une connexion 4G de secours par le biais d’un domino 4G (Huawei 5577) qu’on connecte à la box en USB. Cette offre est dite remboursable sur demande.

Mais c’est avant tout dans les applications et les services que la passerelle louée à raison de 5 euros HT par mois entend se distinguer. Comme SugarSync pour le stockage en ligne, Polaris Office pour la bureautique et Xambox pour l’archivage de documents. Ou encore une fonction de standard téléphonique intégrée à la box qui ne sera pas exploitable avant… juillet prochain, souligne ITespresso.fr.


Lire également
Orange accélère sur l’Internet des objets et la prochaine Livebox
Près de 3 milliards d’euros de bénéfice pour Orange en 2016
Orange teste un réseau 5G à 10 Gbit/s avec Ericsson


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur