Pédophilie sur Internet : l’ONU tire la sonnette d’alarme

Sécurité
0 0 Donnez votre avis

Le nombre de sites pornographiques en lien avec des mineurs sont en augmentation, selon une enquête publiée par les Nations Unis.

Le constat est choquant! Plus de 4 millions de sites Internet diffusent des images d’enfants exploités sexuellement. « Il y a une nette augmentation de pages web recensées », a déclaré la chargée de l’enquête, Najat M’jid Maalla, lors d’une conférence sur les droits de l’Homme à Genève. Les chats (messageries instantanées) sont devenus les terrains de chasse favoris des pédophiles.

Ces derniers discutent sous couvert d’anonymat avec leurs futures victimes, et sont aujourd’hui plus de 700.000 à visiter des pages à contenus pédophiles. Aux Etats-Unis, une étude du centre national des enfants disparus et exploités, à démontré que 83% des visiteurs de sites pédophiles possèdent des images d’enfant âgés de 6 à 12 ans. 39% des pédophiles virtuels stockent des photographies de mineurs âgés de 3 à 5 ans et 19% d’entre eux, possèdent des images mettant en scènes des jeunes enfants en dessous de 3 ans.

«Le nombre d’images montrant de sérieuses exploitations d’enfants à quadruplé entre 2003 et 2007, mettant en scène de l’esclavagisme sexuel, des viols brutaux, du sex oral et d’autres formes d’humiliation», a explicité la responsable de l’enquête. Cette dernière a expressément demandé une coopération internationale afin d’agir en conséquence, pour stopper l’industrie pornographique pédophile, qu’elle estime entre 3 et 20 milliard de dollars.

Najat M’jid Maalla appelle également les pays à partager les informations qu’ils collectent, pour intercepter plus rapidement les délinquants sexuels. Il en vient aussi, de la responsabilité de chaque internaute de dennoncer les sites en questions, et les éventuels fichiers corrompus téléchargés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur