Perte de la messagerie : une amende salée pour un administrateur IT

BureautiqueCollaborationDSIJuridiqueLogicielsProjetsRégulations
5 238 Donnez votre avis

Un ancien responsable IT d’une université de l’Indiana a été condamné à près de 250 000 dollars de dommages et intérêt pour la perte du service de messagerie.

La scène se passe dans l’Indiana et, plus exactement, à l’American College of Education (ACE). Un ancien administrateur IT de cette université vient de se voir infliger 248 350 dollars de dommages et intérêts pour avoir perdu l’accès à la messagerie de l’établissement.

Dans la décision de justice, on apprend que l’histoire débute l’année dernière lorsque ACE décide de  licencier Triano Williams, son administrateur IT principal. Comme il est de coutume, l’établissement lui a proposé un autre poste basé à Indianapolis (il travaillait à distance à Riverdale dans l’Illinois) ou de démissionner et partir avec un chèque. Tous les autres administrateurs IT ont accepté de démissionner. Pas lui.  ACE n’a eu d’autre choix que de le licencier.

Prenant acte de son éviction, l’ex responsable IT a renvoyé son PC portable donné par le collège. Mais le disque dur avait été formaté et l’OS réinstallé. Puis quelques jours après, l’établissement a constaté que Triano Williams avait changé les identifiants admin du système de messagerie de l’école, basé sur Google. Ainsi, enseignants, étudiants et personnels administratifs ne pouvaient plus avoir accès à leur compte.

200 000 dollars pour récupérer la messagerie

ACE a tenté de récupérer l’accès au système de messagerie en demandant directement à Google. Mais la firme de Mountain View a refusé, car le compte administrateur était lié à l’adresse mail personnelle de M. Williams. Le collège s’est donc retourné vers son ex salarié pour résoudre le problème. Celui-ci a dirigé l’école vers son avocat en réclamant des honoraires de 200 000 dollars pour ses services, mais aussi pour solder son différend suite à son licenciement.

Face à cette demande, ACE a décidé de changer complétement de fournisseur de messagerie électronique. Il s’est ensuite retourné contre son ex administrateur IT en lui réclamant 500 000 dollars de dommages et intérêts. L’école lui reprochant d’avoir utilisé son mail personnel plutôt qu’une adresse fournie par l’établissement.  Ne se laissant pas abattre, Triano Williams a contre-attaqué en accusant le collège de discrimination raciale. Il en profitait au passage pour se dédouaner de l’erreur sur la messagerie en chargeant un autre employé d’avoir utilisé son adresse mail et ACE d’avoir nettoyé le PC et d’avoir ainsi perdu les données, dont les identifiants pour le système de messagerie.

Le tribunal ne s’est pas laissé attendrir par la défense de l’ex administrateur IT et l’a donc condamné à verser à l’ACE près de 250 000 dollars de dommages et intérêts. En sachant que, in fine, Google a accepté de redonner accès à son ancienne messagerie à l’université.

A lire aussi :

Les sysadmins continuent à stocker les identifiants sur Word ou Excel

Pour sécuriser Windows, supprimez les droits admin

Photo via Activedia via Visualhunt.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur