Philippe Montagner, nouveau p-dg de Bouygues Telecom

Cloud

Il remplace Gilles Pélisson en partance pour le groupe hôtelier Accor

Bouygues Telecom a un nouveau président. Le Conseil d’administration de l’opérateur mobile a nommé Philippe Montagner président-directeur général et confirmé Nonce Paolini directeur général délégué de la société. Philippe Montagner, directeur général Télécoms et Activités Nouvelles du groupe Bouygues, a été président-directeur général de Bouygues Telecom de sa création en 1994 jusqu’en février 2003 où il devient président du Conseil d’administration, fonction qu’il exerce jusqu’en février 2004. Né en décembre 1942, diplômé de l’Ecole Spéciale des Travaux Publics et du Centre des Hautes Etudes du Béton Armé et Précontraint, il est entré dans le groupe Bouygues en 1968. Il a dirigé quelques-uns des plus grands chantiers du Groupe : Stade de Téhéran, Forum des Halles, Ecole Spéciale de Travaux Publics de Yamoussoukro, Université de Riyad. Directeur général du projet Transmanche dès son origine, puis membre du Conseil de Transmanche Link (TML), le consortium des dix constructeurs anglais et français, Philippe Montagner est président de l’Assemblée de Transmanche Construction et co-président de l’Assemblée de TML entre février 1993 et juillet 1994, date de la livraison du chantier du Tunnel sous la Manche. Depuis 1987, il assure la direction de la division Télécommunications du groupe Bouygues. Nonce Paolini est directeur général délégué de Bouygues Telecom depuis avril 2004. Il a notamment en charge depuis cette date l’ensemble de l’organisation de l’entreprise, les directions commerciale et marketing, les services multimédia mobile et i-mode. Bouygues Telecom n’a pas perdu de temps. Seulement un jour après la nomination de Gilles Pélisson à la tête du groupe hôtelier Accor, le groupe a mis en place, dans la continuité, une nouvelle équipe dirigeante. Mais cette valse des patrons tombe un peu mal. Bouygues Telecom doit en effet lancer ce jeudi sa nouvelle offre haut débit mobile grand public basée sur la technologie Edge (cf. nos articles). Or, le groupe télécoms est critiqué sur ces choix. Il est en effet isolé face à Orange et à SFR qui exploite en même temps les réseaux 3G et Edge. Le nouveau patron de l’opérateur devra à nouveau tenter de convaincre les observateurs de la pertinence de sa stratégie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur