Télégrammes : Pièce jointe Gmail doublée, Zero Day Windows corrigée, Google Assistant sur iOS, WiFi et qualité des transports publics

AppsLogicielsMobilitéOS mobilesPolitique de sécuritéSécuritéWifi

Sans savoir si François Fillon restera candidat à l’issue de ce week-end, il y a moins de suspens à lire les télégrammes du soir.

Gmail double la taille de ses pièces jointes. Jusqu’à présent limitée à 25 Mo – une limite que Google avait fixée il y a… 8 ans ! -, la taille maximale des pièces jointes dans Gmail passe à 50 Mo. La mise à jour du service de messagerie de Mountain View a démarré jeudi 2 mars et pourrait durer jusqu’à 72 heures avant de toucher tous les utilisateurs sure la planète. Attention toutefois : cette nouvelle limite ne s’applique qu’aux courriers entrants, les utilisateurs de Gmail ne pourront toujours pas attacher à leurs mails des pièces jointes supérieures à 25 Mo. Par ailleurs, la limite de 50 Mo concerne l’ensemble des pièces jointes attachées à un mail (par exemple deux fichiers de 25 Mo suffisent à l’atteindre). Pour la transmission de fichiers plus volumineux, Google préconise le recours à son service de stockage Drive, qui permet à deux correspondants de s’échanger un simple lien.

Corriger les failles dans Windows avant le Patch Tuesday. Avec la publication de deux failles de sécurité dans Windows par l’équipe du Project Zero de Google, les utilisateurs et les entreprises sont vulnérables en attendant le Patch Tueday. L’itération de février a été reportée par Microsoft au 14 mars pour des problèmes de dernière minute. Pour éviter d’attendre et de rester faillible, un groupe de spécialistes nommé 0patch et issus de la société ACROS security, vient de publier un correctif pour une des failles zero day touchant la librairie gdi32.dll dans Windows. Une vieille faille que l’on croyait corrigée, mais dont le correctif s’est révélé imparfait. L’équipe de 0patch explique travailler sur les autres failles découvertes par le même Project Zero et touchant IE et Edge. Il reste encore une dizaine de jours avant de voir publier les Updates Tuesday, le terme consacré pour la version rénovée du Patch Tuesday.

Google Assistant pense à iOS. A l’occasion du Mobile World Congress, la firme de Mountain View a annoncé le déploiement de son assistant vocal sur des smartphones Android de plusieurs marques, LG, Samsung ou HTC. De même, cet assistant devrait aborder l’Hexagone d’ici septembre 2017. Mais Google ne souhaite pas contenir sa technologie aux seuls smartphones Android. Gummi Hafsteinsson, responsable produit, a suggéré à Barcelone qu’Assistant pourrait arriver sur « le smartphone le plus populaire de la planète ». Les analystes ont tout de suite pensé à l’iPhone et iOS. Un concurrent supplémentaire pour Siri va pointer le bout de son nez dans les prochains mois sur l’App Store.

Suivre la qualité des transports publics grâce au WiFi. Deux chercheurs, dont Baoyang Sang de l’Ecole Polytechnique, ont imaginé un système permettant de monitorer la qualité des transports publics. Pour ce faire, le chercheur français, associé à sa confrère singapourienne d’IBM Research Laura Wynter, imagine des traitements statistiques basés sur les signaux qu’envoient en permanence les terminaux mobiles (smartphones, tablettes…) sur la bande WiFi afin de s’associer à des bornes (on parle de Probe requests). Dans leur étude, Laura Wynter et Baoyang Sang expliquent que ces données pourraient être utilisées pour reconstruire les horaires réels des transports publics (à comparer aux horaires théoriques publiés par leurs opérateurs). Ou encore pour bâtir des indicateurs avancés comme la durée de stationnement en station, ouvrant la voie à des procédures de détection d’anomalies en temps réel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur