Ping Indentity tombe dans l’escarcelle de Vista Equity Partner

AuthentificationLogicielsRégulationsSécurité
1 1 Donnez votre avis

Le fonds Vista Equity Partner vient de jeter son dévolu sur l’éditeur de gestion d’identités Ping Identity. Pour un montant non dévoilé.

Et une nouvelle emplette IT par un fonds d’investissement. Ping Identity vient de tomber dans le panier de Vista Equity Partners. La finalisation de l’acquisition devrait survenir dans le courant du troisième trimestre 2016. Les deux acteurs sont restés discrets sur le montant de la transaction.

1500 clients grands comptes

Ping Identity est un fournisseur américain de solutions de sécurité dédiée à l’identification numérique. Depuis sa création en 2002, la société revendique 1 500 clients dans le monde et déclare assurer la protection de plus d’un milliard d’identités. La société, basée à Denver (Colorado), développe des solutions basées sur l’administration des accès et des identités fédérés. Elle affiche des références clients grands comptes comme Boeing, Cisco, Disney, GE, Kraft Foods, TIAA-CREF et Walgreens. Air France/KLM en France.

L’éditeur, qui dispose d’un effectif de 350 personnes, s’appuie sur un écosystème de partenaires (intégrateurs, revendeurs, spécialistes technologiques) et dispose de relais dans le monde. Ainsi, il s’appuie sur Londres pour couvrir la zone européenne.

Depuis sa création, Ping Identity avait levé plus de 110 millions de dollars. Le dernier tour de table remontait à septembre 2014 avec un financement de 35 millions de dollars auprès de KKR, Ten Eleven Ventures, Draper Fisher Jurvetson, General Catalyst Partners, SAP Ventures, W Capital Partners, Volition Capital, Triangle Peak Partners et Appian Ventures.

Vista Equity particulièrement actif

Vista Equity Partners s’est montré particulièrement actif ces derniers temps. Ce fonds américain dispose de bureaux à Austin, Chicago et San Francisco et gère plus de 24 milliards de dollars d’engagements cumulés de capitaux. Il vient également de récupérer Marketo, un spécialiste de solutions automatisées dans le marketing (jusqu’ici côté au Nasdaq). En avril, c’était l’éditeur de logiciels de gestion d’événements Cvent qui rejoignait son catalogue. Yahoo pourrait constituer sa prochaine acquisition majeure, indique ITespresso.fr


Lire également
Les technologies, en seconde place des fusions et acquisitions de 2015
Lexmark se vend 3,6 milliards de dollars à un consortium asiatique
Mitel rachète Polycom pour 1,96 milliard de dollars

crédit photo : Ping Identity

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur