Piratage HBO : une rançon salée et des emails dévoilés

DSIPolitique de sécuritéProjetsSécurité

Les pirates de HBO demandent une rançon de plusieurs millions de dollars et ont publié une autre vague de documents, scripts et emails.

Moins haletant que la série Game of Thrones, l’affaire du piratage de la chaîne américaine HBO connaît de nouveaux rebondissements. La semaine dernière, le monde de l’entertainement s’émouvait d’une attaque coordonnée sur HBO dérobant au passage 1,5 To de données soit sept fois le volume dérobé à Sony Pictures en 2014. Un premier leak des pirates, qui se présentent sous le pseudo little.finger66, a dévoilé des épisodes inédits de deux séries HBO, Ballers et Room 104.

6 mois de salaire en bitcoin

A première vue, la motivation des pirates ne semblait pas financière. Erreur, dans un courrier vidéo adressé au directeur de HBO, Richard Plepler, un représentant des pirates se nommant « Mr Smith » vient de réclamer « 6 mois de salaire en bitcoin », explique The Gardian. Cette somme récompense un travail de 6 mois pour casser le réseau de HBO. Les pirates estiment dépenser 500 000 dollars par an pour acheter des failles zero day pour infiltrer des logiciels d’éditeurs comme Microsoft.

Mr Smith précise que le groupe touche pour ses activités cybercriminelles entre 12 et 15 millions de dollars par an. Donc, la rançon demandée au responsable de HBO serait comprise entre 6 et 7,5 millions de dollars. Elle est payable dans un délai de 3 jours sinon de nouvelles révélations seront faites.

Scripts de Game of Thrones et mails publiés

Pour démontrer leur capacité de nuisance, les pirates ont publié une archive de 3,4 Go comprenant plusieurs données sensibles. Elle comprend notamment les scripts d’épisode de Games of Thrones dont l’épisode 5 qui n’est pas encore diffusé. Toujours, sur la série vedette, un document semble contenir la liste confidentielle pour le de Game of Thrones, listant les numéros de téléphone personnels et les adresses électroniques des acteurs, Peter Dinklage, Lena Headey et Emilia Clarke.

Par ailleurs, on trouve des éléments techniques sur le réseau interne de HBO, ainsi que des mots de passe administrateurs. Des mails sont également présents dans l’archive avec des courriers de Leslie Cohen, vice-présidente de HBO et de Richard Plepler (plus de 37 000 pour ce dernier).

A lire aussi :

HBO une attaque majeure


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur