Rackspace, Google, Tyan s’engagent autour d’OpenPower

CloudComposantsPoste de travailServeurs
Barreleye
5 8 Donnez votre avis

Grandes alliances autour de l’Open Compute Project et nouveaux serveurs sont au menu de l’OpenPower Summit 2016 de San Jose. L’alternative Power prend forme.

IBM et la Fondation OpenPower ont multiplié les annonces dans le cadre de l’OpenPower Summit 2016 de San Jose (Californie). Ce mouvement est stratégique pour Big Blue, qui cherche à mettre en place une alternative non propriétaire aux serveurs x86.

Le premier volet des annonces est stratégique. Rackspace indique que son serveur « Barreleye » sort maintenant des labos et est prêt pour le monde des datatecenters. Cette machine conjugue un processeur Power8, une pile Cloud basée sur OpenStack et des spécifications reversées à l’Open Compute Project (voir « Rackspace présente son premier serveur OpenPower »).

Google et Rackspace devraient par ailleurs travailler en commun à la mise au point d’une architecture serveur Open Compute dédiée au futur Power9, attendu pour 2017 (voir « Le Power9 mettra l’accent sur Linux, Java et les bases de données »).

IBM compte lui aussi intégrer des offres Open Compute à sa gamme de serveurs LC. La firme nous apprend par la même occasion qu’elle travaille avec Supermicro à la mise au point de nouveaux serveurs 2 sockets pour la gamme LC, et avec Wistron et Nvidia à une compatibilité avec le lien NVLink proposé sur le tout nouvel accélérateur Tesla P100 (présenté hier, voir « Nvidia met 5,3 téraflops DP de puissance dans un unique GPU »).

Dernière annonce, celle de l’Université du Michigan, qui va mettre au point avec IBM un supercalculateur orienté traitement de données, combinant la puissance des puces Power à celle des GPU Nvidia.

Un nouveau serveur chez Tyan

Le second volet de cette salve d’annonces est commercial, avec le lancement d’une nouvelle solution serveur sur base Power8. C’est une nouvelle fois Tyan qui dégaine cette offre, le GT75-BP012.

Ce serveur à la particularité d’être au format 1U. S’il n’est pas conçu pour piloter de multiples unités de stockage, il sera parfait – de par sa compacité – comme nœud de calcul ou unité de traitement in memory.

TYAN POWER8 GT75-BP012

Un IBM Power 8 « Turismo » est aux commandes de cette machine, déclinée en trois modèles : un comprenant une puce 8 cœurs à 2,33 GHz et deux autres utilisant la version 10 cœurs 2,10 GHz du processeur. Voici le détail des trois modèles accessibles :

  • BSP012G75V4H-B4C : Power8 8 cœurs, 64 threads, 2,33 GHz, 128 Go de RAM, 2 x 512 Go de SSD, 4 ports Ethernet 1 Gb/s.
  • BSP012G75V4H-Q4T : Power8 10cœurs, 80 threads, 2,10 GHz, 256 Go de RAM, 2 x 1 To de SSD, 4 ports Ethernet 10 Gb/s.
  • BSP012G75V4H-Q4F : Power8 10cœurs, 80 threads, 2,10 GHz, 512 Go de RAM, 4 x 1 To de SSD, 4 ports 10 Gb/s SFP+.

Compacité oblige, cette solution adopte des processeurs moins rapides que le Tyan TN71-BP012 2U. Ce dernier peut en effet être livré avec un composant comprenant 10 cœurs cadencés à 2,93 GHz, voire avec un CPU à 12 cœurs. Ce serveur 2U pourra également intégrer 12 disques 3,5 pouces, contre un maximum de 4 pour l’offre 1U.

À lire aussi :
Puces serveurs x86, Power et ARM: qui sont les plus puissantes ?
Workstation Power8 : les premiers benchmarks
IBM livre des serveurs Power + Linux tueurs de Xeon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur