Plus de 1 million de logements raccordés à la fibre en France

FibreOperateursRégulationsRéseaux
3 7 Donnez votre avis

Le cap du million de foyers raccordés à la fibre en FTTH a dépassé le million au premier trimestre. Près de 2 millions disposent d’accès à plus de 100 Mbit/s.

2015, année de la fibre. Les derniers chiffres de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) viennent conforter l’adage qui tourne dans la bouche des opérateurs ces derniers mois. Symboliquement au moins. Le nombre de foyers raccordés au FTTH (fibre à domicile) a dépassé le million, 1,04 million précisément, au 31 mars 2015. Soit 63% de croissance annuelle. Et plus que les 960 000 logements raccordés aux services câble de plus de 100 Mbit/s de Numericable(-SFR). Auxquels il convient néanmoins d’ajouter les 1,56 million de ceux qui disposent d’un accès entre 30 et 100 Mbit/s (qui comprend les abonnés du câblo-opérateur ainsi qu’une frange des accès VDSL2).

Au total, 3,56 millions de résidences surfent en très haut débit en France. Une croissance annuelle de 1,3 million d’abonnements (+60%) qui devrait s’accélérer puisque le nombre de foyers abonnés disposant du très haut débit ne compose qu’un quart (26%) du nombre total des logements éligibles au très haut débit, en croissance de 3 points sur le trimestre et de 7 points en un an. L’adoption en accélération du THD se fait naturellement aux dépens du haut débit, xDSL essentiellement. Le secteur recule 400 000 abonnements sur l’année, dont plus de la moitié (245 000) sur le seul trimestre pour s’établir à 22,6 millions de foyers raccordés à Internet. Au total, le nombre d’abonnements haut et très haut débit au 31 mars 2015 s’élève à 26,2 millions, soit une croissance nette de 940 000 abonnements sur l’année et de 200 000 depuis janvier.

13 millions de foyers éligibles au très haut débit

Malgré les secousses du marché, les opérateurs ont poursuivi leurs investissement dans l’infrastructure fixe très haut débit. A commencer par le FTTH (la fibre de bout en bout) avec 4,4 millions de logements éligibles (+39% en un an et 8% sur le trimestre). Environ 62% des foyers raccordés (2,7 millions) ont la possibilité de choisir entre deux offres commerciales d’un opérateur de fibre. L’observatoire de l’Arcep indique également que 1,4 des 4,4 millions de logements fibrés sont situés en dehors des zones très denses et 669 000 sont éligibles depuis un réseau d’initiative publique (RIP) adressé par les collectivités. Néanmoins les déploiements en zones denses (185 000) restent supérieurs à ceux des zones moins peuplées (117 000) sur le trimestre.

De son côté, le câble a marqué une pause avec moins de 10 000 nouvelles prises à terminaison coaxiale déployées au cours du premier trimestre 2015 pour atteindre 8,654 millions de foyers au total. Soit une progression annuelle de 1%. Une hausse à peine perceptible tempérée par celle des accès à plus de 100 Mbit/s qui s’élève de 16% sur l’année pour dépasser les 6,2 millions de logements contre 2,43 millions pour les offres comprises entre 30 et 100 Mbit/s qui recule de 25% sur la période. Notons également que le nombre de foyers éligibles au THD (plus de 30 Mbit/s) du VDSL2 a progressé de 89% en un an pour atteindre les 5 millions. Au total, près de 9,9 millions de foyers peuvent être raccordés en FTTH ou au câble (FTTLA/FTTB/HFC) et 13,5 millions de logements toutes technologies confondues (VDSL2, satellite, WiFi…).


Lire également
Orange veut faire de Paris la première ville européenne 100% fibre
Numericable-SFR passe en mode conquête sur la fibre et la 4G
Le très haut débit bientôt accéléré par le FTTDP en France

crédit photo © asharkyu – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur