Plus de 700 milliards d’euros consacrés à l’Internet des objets en 2016

ComposantsM2MMobilitéPoste de travailRéseaux
4 52 Donnez votre avis

Fabrication, transport, utilities et grand public augmenteront leurs investissements dans l’IoT qui atteindront près de 1 300 milliards de dollars en 2020.

Les dépenses consacrées au déploiement de solutions dédiées à l’Internet des objets (IoT) devraient atteindre 737 milliards de dollars (plus de 700 milliards d’euros) en 2016, avance IDC. Selon le cabinet d’études, les entreprises devraient poursuivre leurs investissements dans les besoins matériels, les logiciels et services ainsi que la connectivité, à raison de 15,6% de hausse annuelle moyenne au cours des prochaines années. En 2020, le secteur de l’IoT devrait alors peser 1 290 milliards de dollars.

idc-iotAvec 178 milliards de dollars dépensés l’an dernier, le secteur manufacturier est le plus gros consommateur d’objets connectés. Dont l’essentiel (102,5 milliards) va dans les systèmes de production suivi de la gestion des biens de production puis de la maintenance/intervention de terrain. L’industrie du transport est le second meilleur client de l’IoT avec 78 milliards dégagés. Dont l’essentiel (55,9 milliards) est généré par la surveillance du fret. Le secteur des services de gestion des villes (utilities) consacre 69 milliards aux systèmes connectés dont 57,8 milliards rien que dans les smart grid des réseaux électriques et de gaz. La consommation grand public de l’IoT s’inscrit comme le quatrième secteur le plus important et pourrait évoluer vers la troisième place alors que plus de 63 milliards de dollars seront dépensés pour la seule maison connectée en 2020. Mais ce sont les domaines de l’assurance, la santé et la grande distribution qui connaitront les plus fortes croissances en matière de dépenses IoT d’ici la fin de la décennie, soutient IDC.

L’Asie-Pacifique, premier marché de l’IoT

Sous l’angle technologique, le hardware enregistre les plus importantes dépenses consenties par les entreprises dans l’IoT. Elles doubleront quasiment au cours de la période pour s’élever à 400 milliards de dollars en 2020 (principalement dans les modules et capteurs). Mais ce sont les logiciels et offres de services qui bénéficieront de la plus forte croissance pour l’exploitation des objets connectés.

L’Asie-Pacifique (à l’exclusion du Japon) s’inscrira comme la région la plus consommatrice de solutions IoT d’ici 2020. Suivi des États-Unis, de l’Europe de l’Ouest et du Japon. En Europe, les dépenses du grand public en objets connectés s’élèveront à la seconde place devant les transports et la gestion des villes. « Il est intéressant de constater que l’Internet des objets continuera à alimenter les marchés de la transformation des entreprises et de l’accélération de l’innovation, tels que la robotique, l’informatique cognitive et la réalité virtuelle, commente Vernon Turner, chercheur et vice-président principal de la division IoT chez IDC. Les investissements dans les solutions IoT de la Chine et des États-Unis connaitront un taux de croissance annuelle à deux chiffres et constitueront plus de la moitié des dépenses IoT. »


Lire également
Dotdot, le langage universel de la Zigbee Alliance pour l’IoT
IoT : 2016, l’année du décollage
L’industrie de l’IoT fait route vers un standard commun

crédit photo © grafvision- shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur