Pokémon Go utilise l’IA pour planquer les Pokémons rares des bots

AppsBusiness IntelligenceCloudData & StockageEditeurs de logicielsMobilitéPolitique de sécuritéProjetsSécurité

Niantic, éditeur du jeu sur mobile Pokemon Go, a maille à partir avec les bots. Il utilise le machine learning pour cacher les espèces les plus rares.

Pokémon Go a été l’application phénomène de l’été 2016. Niantic, son éditeur, a dû faire face au succès du jeu et adapter son infrastructure en adoptant massivement le Cloud pour absorber des pics de charge record. Si sur le plan architecture tout est sous contrôle, l’éditeur est toujours soucieux de la sécurité du jeu et en particulier redoute la présence de bots chargés de dénicher les Pokémons rares et ensuite publier où ils se trouvent.

Dans un message posté sur Pokemonhub.net, Niantic annonce la mise en place des mesures de sécurité pour bloquer les comptes bots et les empêcher de tricher. Quand ils sont repérés, ces comptes ne pourront pas voir les Pokemons rares. Une capture d’écran montre deux comptes différents localisés au même endroit, mais présentant différents Pokemon à proximité. L’éditeur estime que des centaines de milliers de comptes ont pu être « aveuglés » de cette façon.

Un accélérateur nommé machine learning

Mais quelle technique utilise Niantic pour repérer et fustiger les bots ? Il y a encore quelques mois ce travail de bannissement se faisait manuellement, rendant la tâche ardue et longue. Ce process a néanmoins subi un coup d’accélérateur, selon un post de The Silph Road sur Reddit, et a parfois conduit Niantic a fermé des comptes légitimes. Certains y voient la patte d’un algorithme d’apprentissage automatique. En fin d’année 2016, Niantic était à la recherche d’un spécialiste en machine learning. Dronpes de The Silph Road, salue « l’approche de Niantic sur le machine learning pour lutter activement contre les bots » et d’ajouter « si les paramètres de l’interdiction sont constamment mise à jour côté serveur, les ingénieurs en machine learning de Niantic peuvent améliorer leurs algorithmes de détections pour être plus agressifs contre les bots ».

Dans une réponse à une communauté sur Reddit, l’éditeur de Pokémon Go, sous le pseudonyme NianticGeorges, n’a pas voulu commenter l’usage de l’intelligence artificielle dans sa récente mesure de sécurité. « Bien que nous ne puissions pas discuter des systèmes mis en place, nous pouvons confirmer que nous améliorons constamment de nouvelles façons d’assurer l’intégrité du jeu afin de le garder amusant et équitable pour tous les joueurs ». Dont acte.

A lire aussi :

Pokémon Go peut remercier Google Cloud, Kubernetes et Docker

Pokémon Go, le nouveau jeu favori des spammeurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur