PostgreSQL 9.6 mise sur le parallélisme

Bases de donnéesData & StockageLogicielsOpen Source
4 6 Donnez votre avis

La version 9.6 de PostgreSQL, actuellement accessible en bêta, propose le support du parallélisme dans les requêtes et une fonction de réplication logique par dataset.

Solution Open Source discrète sur le plan médiatique, mais très appréciée des développeurs, la base de données PostgreSQL 9.6 ajoute une nouvelle corde à son arc : un support du parallélisme dans ses fonctions de base.

« Jusqu’à présent, l’ensemble des CPU était mobilisé sur une même requête, explique Damien Clochard, directeur des opérations de Dalibo, spécialiste français de PostgreSQL. Désormais les requêtes peuvent être segmentées de manière à paralléliser le travail, ce qui améliore les performances lors du traitement. Cette nouveauté renforce le positionnement de PostgreSQL dans la sphère du Big Data en mode SQL. » Le parallélisme est ajouté aux fonctions de parcours séquentiels, aux jointures et aux agrégats.

Réplications logiques

Autre nouveauté de cette mouture bêta de PostgreSQL 9.6, les réplications logiques, qui permettent de ne répliquer que certains jeux de données. « La réplication logique va simplifier et accélérer les sauvegardes tout en économisant de la bande passante, une fonctionnalité particulièrement intéressante pour les sauvegardes sur sites distants », commente Damien Clochard.

À noter enfin, la recherche plein-texte de phrases et la possibilité de lancer des commandes sur des serveurs distants via le connecteur posgres-dfw. La mouture définitive de PostgreSQL 9.6 est attendue pour la fin 2016. Une solution Open Source qui souffle cette année ses 20 bougies.

À lire aussi :

PostgreSQL 9.5, plus rapide, plus sécurisé et plus proche du Big Data
Performances et réplication avancée au menu de MySQL 5.7
Open Source : MariaDB passe en mode Big Data


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur