Télégrammes : Pot de départ de Hollande sur Facebook, AWS s’attaque aux call-center, Cerber se joue de l’IA, Le remboursement Hadopi des FAI

CloudIAASLegislationLogicielsMalwaresOperateursRégulationsRéseauxSécurité

Si Michel Platini promet de sortir prochainement de son silence, les télégrammes n’attendent pas pour sortir chaque soir.

Le Facebook de François Hollande organise son pot de départ. Le compte du Président de la République a été piraté selon le Lab d’Europe 1 en lançant une invitation pour le 7 mai prochain date du 2ème tour de l’élection présidentielle. Dans l’invitation, on peut lire : « Nous y voilà, nous attendons ça avec impatience depuis 5 ans. Nous allons fêter ça dignement, venez nombreux, ramenez les enfants, c’est une fête populaire». Le canular a été orchestré par un groupe se dénommant, « Pour la démission de François Hollande ». Au final, l’invitation a été retirée du compte Facebook, mais pose la question de la sécurité des comptes des personnalités.

AWS s’attaque aux centres d’appels. Amazon vient de lancer AWS Connect, une solution de gestion du support téléphonique client. Ce service est disponible dans 19 pays dont la France. Concrètement, AWS Connect permet de créer en quelques clics un centre de contacts virtuel hébergé sur le cloud d’Amazon. Il peut se connecter avec différents CRM et le leader du IaaS a signé des partenariats avec des acteurs comme Salesforce ou Zendesk. Côté tarification, le service est facturé à l’usage, en fonction du temps d’appel téléphonique, du type de numéro utilisé et de la destination en cas d’appel vers un pays étranger.

Le ransomware Cerber échappe à l’IA. De plus en plus d’éditeurs de sécurité adoptent le machine learning pour détecter les comportements des malwares. Trend Micro a découvert une variante du rançongiciel Cerber capable de séparer ses fichiers d’installation et de vérifier à chaque étape si il existe un mode de détection (sandboxing, analyse comportementale, signature, etc). Concrètement, il est diffusé en 3 fichiers, un en Visual Base Script, une DLL et le 3ème fichier contient le binaire. Chacun a son rôle, le script exécuter la DLL qui lit ensuite le binaire et l’applique. La diffusion du ransomware reste toujours la même par email avec un lien sur un compte Dropbox.

Les FAI indemnisés par la Hadopi. Les opérateurs savent désormais sur quelle base réclamer les dédommagements auprès de la Hadopi (Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet) pour la livraison des coordonnées d’abonnés qui téléchargent illégalement des contenus. Selon la grille tarifaire publiée au Journal Officiel, au-delà de 10 000 requêtes annuelles d’adresses IP, ils seront dédommagés 80 000 euros pour la gestion des systèmes d’information (mais pas leur construction). S’y ajoutent des frais de prestations à raison 160 euros par recherche jusqu’à 40 000 demandes et 18 euros par demande complémentaire. En dessous de 10 000 demandes d’identification par an, la requête est rémunérée 12 euros, et 18 euros en cas de demande de complément d’identification. Selon Next Inpact, la Hadopi a adressé 620 000 avertissements aux internautes entre octobre 2016 et fin janvier 2017. Notre confrère précise que la facture des FAI sera directement payée sur le budget de la Haute autorité. Lequel s’élève à 9 millions pour 2017. Avec l’application du décret, il risque de fondre aussi vite que les calottes polaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur